Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Juan Carlos Ier exilé à Abu Dhabi : Ses filles lui rendent visite en toute discrétion

Juan Carlos Ier exilé à Abu Dhabi : Ses filles lui rendent visite en toute discrétion
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
22 photos
Lancer le diaporama
Juan Carlos Ier exilé à Abu Dhabi : Ses filles lui rendent visite en toute discrétion
L'ancien roi d'Espagne serait-il mal en point ? Juan Carlos est exilé aux Emirats Arabes Unis depuis maintenant cinq mois et les visites successives de ses filles Elena et Cristina ne manquent pas d'inquiéter quant à son état de santé...

Exilé aux Emirats Arabes Unis depuis l'été dernier, Juan Carlos Ier n'est pas si seul. L'ancien roi des Espagnols peut en effet compter sur ses filles pour lui rendre visite. A en croire les informations du site espagnol Vanitatis publiées le 7 février 2021, Elena et Cristina ont rejoint leur père à Abu Dhabi en prenant l'avion le week-end dernier.

Samedi midi, Elena a emprunté un vol Madrid-Dubaï qu'elle connaît bien puisqu'il s'agit de son troisième voyage. Sa soeur Cristina, installée à Genève, a quant à elle rejoint les Emirats Arabes Unis le dimanche après avoir passé le week-end en Espagne (à Vitoria) avec son mari Iñaki Urdangarin. Celui-ci a bénéficié d'une nouvelle permission de sortie du centre pénitentiaire de Brieva à Avila, où il purge sa peine de 5 ans et 10 mois depuis le procès de l'affaire Noos. Elena et Cristina devraient passer une semaine avec leur père avant de quitter le golfe Arabo-Persique à bord d'un vol régulier.

En novembre 2020 déjà, Juan Carlos avait reçu une première visite de sa fille aînée. Début janvier, Elena avait de nouveau fait le voyage pour fêter les 83 ans de son père. L'information n'a pas été confirmée, mais sa soeur Cristina pourrait elle aussi avoir effectué un premier voyage à Abu Dhabi depuis que son père s'y est exilé. Des voyages répétés et ce, en pleine crise sanitaire, qui laissent penser que l'état de santé de l'ancien est préoccupant... Le 4 janvier, la diffusion d'une photo volée de l'ex-souverain très affaibli, soutenu par ses gardes du corps, n'avait pas manqué d'éveiller les soupçons. Dans la foulée, la maison royale d'Espagne avait démenti les rumeurs affirmant que Juan Carlos avait été admis dans un hôpital d'Abu Dhabi après avoir été testé positif à la Covid-19.

Père et filles... Contre mère et fils ?

L'ancien roi à la réputation sulfureuse, notamment pour ses milliers de conquêtes et son goût pour la chasse à l'éléphant, fait l'objet de trois enquêtes judiciaires, toutes liées à du blanchiment de capitaux. Juan Carlos est d'abord soupçonné d'avoir empoché une commission dans le cadre de l'attribution à des entreprises espagnoles d'un contrat pour la construction d'un train à grande vitesse en Arabie saoudite en 2011. Une seconde enquête concerne un blanchiment de capitaux présumé lié, selon la presse espagnole, à une structure opaque gérant des millions d'euros établie dans l'île britannique de Jersey, souvent considérée comme un paradis fiscal.

Enfin, l'octogénaire fait l'objet d'une troisième enquête pour utilisation de cartes de crédits liées à des comptes bancaires qui ne sont pas à son nom. Comme l'a rapporté l'AFP le 13 janvier, la chambre des députés espagnols a refusé d'ouvrir une enquête parlementaire sur Juan Carlos pour ces faits présumés.

En août, l'ancien roi avait annoncé qu'il s'éloignait de son pays pour préserver l'image de la Couronne espagnole et "faciliter l'exercice" de ses fonctions à son fils Felipe VI. La reine Sofia, son épouse depuis 58 ans, a quant à elle préféré rester en Espagne avec ses enfants et petits-enfants. Il semble que la famille royale se sépare aujourd'hui en deux clans : Juan Carlos et ses filles dans l'ombre, tandis que la reine Sofia et son héritier Felipe tentent de garder la face en public. Lors de son discours de Noël diffusé à la télévision espagnole depuis le palais Zarzuela à Madrid, Felipe VI a brièvement fait allusion au scandale entourant son père en affirmant que l'éthique et le sens du devoir "prévalent sur toute autre considération, y compris personnelles et familiales".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image