Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Julie Gayet et François Hollande : Un quinquennat "d'une violence folle"

Julie Gayet et François Hollande : Un quinquennat "d'une violence folle"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
François Hollande et Julie Gayet - Première du film "The Ride" au MK2 Bibliothèque à Paris. Le 26 janvier 2018 © Coadic Guirec / Bestimage
11 photos
Lancer le diaporama
François Hollande et Julie Gayet - Première du film "The Ride" au MK2 Bibliothèque à Paris. Le 26 janvier 2018 © Coadic Guirec / Bestimage
L'actrice et productrice se confie sur leur relation pour "Paris Match".

Alors qu'elle vient de briller à Los Angeles, Julie Gayet a accepté de livrer une interview à Paris Match dont elle fait la couverture ce 8 mars, journée consacrée aux droits des femmes pour sensibiliser l'opinion sur ce vaste sujet. Elle parle de ses engagements toujours très forts comme celui contre les violences faites aux femmes et l'endométriose, maladie trop méconnue. Mais de façon inattendue, la productrice de L'Insulte du Libanais Ziad Doueiri (nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur film en langue étrangère) et Visages Villages d'Agnès Varda et JR (en lice aux César et aux Oscars pour le prix du documentaire) se confie sur sa relation avec François Hollande. Avec pudeur, délicatesse et sincérité.

Julie, François et le quinquennat

Quand les journalistes de Paris Match observent les bureaux de sa société de production Rouge International, ils remarquent qu'il n'y a aucune trace de François Hollande. "Chacun son métier. Le mien est d'être actrice et productrice." Elle se confiera ensuite sur son vécu du quinquennat : "On en est sorti exsangues." Durant cette période, elle prend soin à ne pas apparaître aux événements officiels, vivant en coulisses : "Je n'y ai jamais mis un pied [elle restera dans la partie privée de L'Elysée, NDLR]. Même dans la salle de projection des films. Je ne suis jamais allée à une cérémonie, j'ai refusé les dîners officiels." Mais même en restant dans l'ombre, celle qui a fait face au scandale de la révélation de sa liaison avec l'ancien président en 2014 n'a pas été épargnée : "Ce quinquennat a été d'une violence folle, à aucun moment il n'y a eu de répit. J'essayais de redonner de l'énergie au président, de prendre soin de lui, d'être à l'écoute." Ils jouissent de moments en privé "simples et sincères" et sa priorité est de tracer une ligne de séparation claire entre leur histoire et leur travail : "J'étais très pointilleuse sur mes dépenses. Si j'avais une robe à faire nettoyer, je payais la teinturerie."

On élit une personne, pas un couple.

Julie Gayet ne veut pas devenir première dame et explique clairement pourquoi : "On élit une personne, pas un couple. La fonction de première dame est sexiste. C'est un job qui oblige à arrêter son métier. Et en plus on ne touche pas de salaire." Elle finira tout de même par devenir "dame de coeur", à savoir être "aux côtés du président sans prendre la place de première dame. Et laisser faire ceux dont c'est le métier, les conseillers, les secrétaires, les chargés de protocole, qui ne devraient pas avoir à gérer la compagne." Depuis la fin du mandat présidentiel, ils osent se montrer publiquement. Malgré les embûches, le couple réussira à "vivre, s'aimer, bosser" : "Je ne sais pas m'arrêter. François est pareil. Depuis que je l'ai rencontré, ça me donne des ailes ! J'aime sa façon de penser, d'être, son humour." En voilà une belle déclaration d'amour !

Retrouvez l'intégralité du sujet dans le magazine Paris Match du 8 mars 2018

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image