Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Julien Doré en 2002 : Un talent à l'état brut avec son premier groupe de rock...

8 photos
Lancer le diaporama

Récompensé par une Victoire de la Musique en février dernier sous les applaudissements de toute la profession, Julien Doré rencontre un succès colossal partout en France avec son LØVE Tour, du nom de son dernier album. L'interprète de Paris-Seychelles était l'invité de Nikos Aliagas dans 50 Minutes Inside : L'actu, samedi 21 mars. L'occasion pour lui de revenir sur les cinq jours qui ont marqué sa vie.

Parmi eux, un beau jour de 2002 qui a vu la création de son tout premier groupe de rock. Au début de l'entretien, Nikos dégaine en effet une vidéo d'archives où l'on découvre Julien Doré au micro, accompagné des autres membres du groupe. Car l'aventure musicale a démarré bien avant la Nouvelle Star pour le jeune Alésien, au sein de la formation Dig Up Elvis. Le groupe est formé du batteur Tiste, de la chanteuse Linsay, de son ami de longue date Julien. A l'époque, il est étudiant aux Beaux-Arts de Nîmes et occupe un job de manutentionnaire pour se faire un peu d'argent de poche.

Face à ces images filmées au camescope, le talentueux chanteur se souvient : "Le lieu où on répète sur ces images se situe à Bouillargues, près de Nîmes. J'y ai passé beaucoup de temps, c'était le local où étaient entreposés toutes les machines et les camions de la société où je travaillais pendant mes études et puis deux ans à temps plein après les Beaux-Arts...", raconte-t-il.

"Le patron de cette société à l'époque, Alain, qui est toujours un ami aujourd'hui, adorait notre groupe qui venait de naître et m'a proposé d'utiliser cet endroit puisqu'ils ne travaillaient pas le week-end", se souvient Julien Doré avec nostalgie et une forme de reconnaissance. N'oubliant pas là d'où il vient, il n'a pas manqué d'inviter ses camarades de Dig Up Elvis sur scène en première partie de sa première tournée en 2009, en soutien de l'album Ersatz.

Outre le projet Dug Up Elvis, Julien Doré hurlera son amour à l'écrivain Jean d'Ormesson, à la gloire de qui il porte d'ailleurs un tatouage, puisqu'il fondera avec le guitariste Guillaume le groupe The Jean D'Ormesson Disco Suicide, spécialisé dans la mise au goût du jour de tubes disco dans un style blues ou folk.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel