Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kanye West : Les conséquences désastreuses de sa liposuccion

Interviewé devant les caméras de TMZ, Kanye West a fait une surprenante révélation en admettant qu'il avait subi une liposuccion en 2016. Peu de temps après son opération, le rappeur est devenu accro aux opioïdes, menant quelques semaines plus tard à son hospitalisation.

Resté très discret ces derniers mois, Kanye West fait de nouveau parler de lui dans les médias dans le cadre de la promotion de sa nouvelle musique. Quelques jours après avoir publié les morceaux Ye vs. the People et Lift Yourself (titres qui sont en réalité davantage des déclarations politiques que des chansons), le rappeur de 40 ans s'est exprimé devant les caméras de TMZ lors d'un live enregistré mardi 1er mai 2018. Lors de cette interview filmée, l'époux de Kim Kardashian a une nouvelle fois fait une prestation médiatique remarquée lors de laquelle il a choqué ses interlocuteurs en décrivant l'esclavage comme un "choix" avant d'avouer notamment une dépendance aux opioïdes.

Je ne voulais pas que vous me traitez de gros

Revenant sur sa rencontre avec le président américain Donald Trump en décembre 2016, le papa de North (4 ans), Saint (2 ans) et Chicago (4 mois) a expliqué qu'il n'était pas dans son état normal ce jour-là. "J'étais drogué à mort", s'est-il exclamé. Kanye West a expliqué qu'il était à l'époque devenu accro aux antidouleur après avoir subi une liposuccion. Une déclaration surprenante lorsqu'on sait que sa mère adorée, Donda, est décédée en novembre 2007 des suites de complications liées à cette même opération chirurgicale.

"J'étais drogué. J'étais sous opioïdes. (...) J'étais accro. J'ai eu une opération de chirurgie parce que j'essayais d'être en forme pour vous tous. J'ai fait une lipossucion parce que je n'avais pas envie que vous me traitiez de gros comme vous l'avez fait pour Rob à mon mariage, ce qui l'a poussé à rentrer à la maison avant que Kim et moi soyons mariés [en mai 2014, Rob Kardashian avait loupé les noces car il avait été moqué sur son poids, NDLR]. Je ne voulais pas que vous me traitiez de gros, donc j'ai fait une liposuccion, d'accord ? Et ils m'ont prescrit des opioïdes, d'accord ? J'ai commencé à prendre deux cachets, j'allais travailler sous opioïdes", a-t-il expliqué.

À l'époque, le rappeur était en pleine tournée à travers les États-Unis (celle-ci avait finalement été annulée en novembre 2016). Après son opération, Kanye West avait finalement craqué sous la pression et avait été hospitalisé en psychiatrie, surmené et souffrant de paranoïa. "Je prenais deux pilules à l'époque. Lorsque j'ai quitté l'hôpital, vous pensez qu'ils m'ont prescrit combien de pilules ? Sept ! Je suis passé de deux à sept pilules", a-t-il ajouté.

Dans une autre interview vidéo (également publiée ler 1er mai) et adressée cette fois à l'animateur radio Charlamagne Tha God, Kanye West s'est dit "heureux" d'avoir été hospitalisé, même si le moment a été difficile et "traumatisant". Il a par ailleurs précisé qu'il suivait toujours un traitement médicamenteux. "Clairement. C'est une solution imparfaite parce que ça m'a calmé. Mais il y a plusieurs autres façons de se calmer", a-t-il glissé, ajoutant qu'il ne suivait pas de thérapie. "Le monde est ma thérapie. Toutes les personnes avec lesquelles je parle font ma thérapie. (...) J'aime parler avec des connaissances, avec des amis, ma famille."

Le braquage de ma femme m'a affecté

À la question de savoir quels avaient été selon lui les facteurs qui ont déclenché son hospitalisation en 2016, le rappeur a répondu : "La peur, le stress, le contrôle, la peur d'être contrôlé, la manipulation, avoir la sensation d'être un simple pion sur un échiquier dans la vie, (...) être en compétition, tout ça a joué un rôle. Depuis ce qui s'est passé avec Taylor Swift [le fameux moment aux MTV Video Music Awards 2009 où il était monté sur scène pour couper la parole à la chanteuse, qui venait de remporter un prix, NDLR], plus rien n'a été pareil", a-t-il poursuivi.

Mais c'est surtout le braquage qu'a subi Kim Kardashian en octobre 2016 qui l'a bouleversé, menant à sa propre chute. "La situation qu'a vécue ma femme à Paris m'a rendu impuissant. J'étais venu à Paris lors de ce voyage pour la protéger. Pas pour la protéger physiquement, mais pour l'accompagner et l'aider à trouver des tenues parce qu'elle était à Paris [pour la Fashion Week]. L'une des choses qu'elle a entendues, c'est qu'ils venaient la voler, mais ils devaient d'abord attendre que je parte", a-t-il expliqué. Kanye West avait effectivement accompagné Kim Kardashian à Paris, mais il était rentré quelques heures avant le braquage pour poursuivre le fil de ses concerts aux États-Unis. "Ça m'a affecté parce que je suis un artiste et que ça m'a beaucoup touché émotionnellement. C'est comme si toutes ces choses avaient été mises en place pour que je sois sous médicaments et que je pète un plomb. Le braquage est sorti de nulle part. Est-ce que c'était supposé être plus gros ? Et puis enfin, être sur scène quatre fois par semaine a été éreintant", a-t-il conclu.

Kanye West revient sur son hospitalisation dans une interview pour Charlamagne Tha God le 1er mai 2018.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel