Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Kanye West rétropédale: Il lâche Donald Trump et supprime toute trace de soutien

Kanye West rétropédale: Il lâche Donald Trump et supprime toute trace de soutien
Le président élu Donald J. Trump et Kanye West dans le lobby de la Trump Tower à Manhattan, New York, le 13 décembre 2016.
14 photos
Lancer le diaporama
Le président élu Donald J. Trump et Kanye West dans le lobby de la Trump Tower à Manhattan, New York, le 13 décembre 2016.
Le rappeur a changé d'avis, préférant se désolidariser du nouveau président.

Il n'est pas toujours simple de suivre Kanye West dans ses prises de position. Alors qu'il avait publiquement affiché son soutien à Donald Trump il y a plusieurs semaines, lui rendant même visite le 13 décembre dernier à New York, le rappeur de 39 ans a finalement changé d'avis.

Selon TMZ, l'époux de Kim Kardashian est très "mécontent" des agissements du nouveau président des États-Unis, notamment très critiqué à travers le monde après avoir mis en application le "Muslim Ban", un décret visant à interdire l'entrée aux États-Unis aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane (l'ordre a entre-temps été temporairement suspendu après qu'un juge fédéral de Seattle s'est opposé à cette décision jugée "discriminatoire" et "anticonstitutionnelle").

Après sa rencontre avec le successeur de Barack Obama, Yeezy s'était exprimé sur Twitter pour justifier sa démarche, expliquant qu'il avait souhaité rencontrer le président élu afin de discuter des "questions multiculturelles" qui touchent le pays. "Ces questions concernent le harcèlement, le soutien aux professeurs (...) et la violence à Chicago. (...) Je pense qu'il est important d'avoir une ligne de communication directe avec notre futur président si nous voulons vraiment du changement", avait-il ajouté.

Preuve qu'il s'est officiellement désolidarisé du 45e président américain, le papa de North (3 ans) et Saint (1 an) a donc supprimé il y a peu tous les messages qui concernaient son soutien à Donald Trump. C'est ce qui s'appelle faire un bon rétropédalage...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image