Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Kate Middleton : Le suicide de l'infimière confirmé mais le mystère reste entier

Kate Middleton : Le suicide de l'infimière confirmé mais le mystère reste entier

Les circonstances de la mort de l'infirmière Jacintha Saldanha s'éclaircissent. Cette mère de famille s'est pendue vendredi 7 décembre dans son appartement de fonction, deux jours après avoir été victime d'un canular téléphonique imaginé par deux animateurs de radio australiens afin d'obtenir des informations sur la grossesse de Kate Middleton. Mais que s'est-il réellement passé entre le canular et le suicide de cette mère de famille ? La réponse est peut-être dans les trois notes d'adieu qu'elle a laissées...

Ce matin-là, mardi 4 décembre, Jacintha Saldanha est de service et responsable de son unité du King Edward VII. L'hôpital est en alerte : dans l'une de ses chambres, la duchesse de Cambridge, Catherine Middleton, se remet tant bien que mal. Elle souffre d'hyperémèse gravidique, forme grave des nausées dues à sa grossesse à peine révélée. Jacintha Saldanha reçoit un coup de fil de deux animateurs radio, Mel Greig et Michael Christian, qui se font passer pour la reine Elizabeth II et le prince Charles ; elle leur passe une collègue qui leur révèle des informations confidentielles sur l'état de santé de l'épouse du prince William. L'hôpital ouvre une enquête interne pour savoir comment les deux infirmières ont pu se laisser berner par ces pitoyables imitations.

Deux jours plus tard, Jacintha Saldanha est retrouvée pendue, mais toujours vivante dans son appartement. Les secours ne parviennent pas à la sauver. Le coroner, responsable de l'enquête, a livré ses premières conclusions lors d'une courte audience jeudi 13 décembre. L'infirmière présentait une blessure au poignet, mais rien ne remet en cause la thèse du suicide pour le moment. Des analyses toxicologiques, dont on attend encore les résultats, ont été menées.

Selon l'enquêteur toujours, deux notes de suicide sont retrouvées sur place, une troisième dans les affaires de l'infirmière. L'une d'elles mettrait en cause l'hôpital et les supérieurs de Jacintha Saldanha. Selon un proche, interrogé par le Daily Mirror : "[Cette lettre,] la plus longue, parle de l'hôpital. Le ton est très critique. Autant vous dire que Ben [Ben Barboza, l'époux de l'infirmière, NDLR] veut une enquête complète et va s'assurer que toute la vérité éclate. Dans la lettre, Jacintha remet en question la manière dont elle a été traitée par l'hôpital." Un témoignage à prendre avec des pincettes : le King Edward VII Hospital avait très tôt publié un communiqué évoquant son soutien à l'infirmière : "Nous vous confirmons que Jacintha a récemment été la victime d'un canular. L'hôpital lui a apporté son entier soutien durant cette période difficile."

Si l'on en croit le Daily Mail, dans la deuxième de ses notes, Jacintha Saldanha fait part de son ressenti après le canular. La dernière a pour objet l'organisation de ses funérailles. Une messe est organisée ce vendredi 14 décembre au soir à Bristol, où vivaient Jacintha, son époux et leurs ados Junal (17 ans) et Lisha (14 ans). Une autre sera donnée samedi 15 septembre à la cathédrale de Westminster, à Londres.

Les enquêteurs de Scotland Yard examinent les notes laissées par l'infirmière et mènent de nombreux interrogatoires auprès de ses amis, de sa famille et du personnel du King Edward VII Hospital.

Les animateurs de 2day FM, Mel Greig et Michael Christian, responsables du canular, ne s'en remettent pas. Interrogés lundi par une chaîne d'infos australienne, ils se décrivent comme "brisés, dégoûtés, le coeur en miettes" par le suicide de l'infirmière d'origine indienne. La police australienne ouvre une enquête, Michael Christian ayant reçu de sérieuses menaces de mort. Southern Cross Austereo, société mère de la radio 2Day FM, a promis de verser 320 000 livres, soit environ 490 000 euros, à la famille de Jacintha Saldanha.

Le prince William et son épouse Kate Middleton ont fait part de leur profonde tristesse dans un communiqué de presse : "Toutes nos pensées et nos prières vont à la famille de Jacintha Saldanha, à ses amis et collègues en ce moment très triste."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image