Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Koh-Lanta : Une candidate de retour en France avec l'hépatite A, "ça a été compliqué..." (EXCLU)

Koh-Lanta : Une candidate de retour en France avec l'hépatite A, "ça a été compliqué..." (EXCLU)
Par Leila Messabih Rédactrice
A la télévision, rien ne lui échappe, des programmes de divertissements à la Top Chef ou Koh-Lanta, aux plus sérieux comme les journaux télévisés ou émissions de débat, rien ne lui échappe. En bref, tout ce qui touche au petit écran et aux médias, c'est son domaine.
10 photos
Les défenses immunitaires des aventuriers sont au plus bas dans "Koh-Lanta, Le Totem maudit", après plus d'un mois de survie. S'ils sont nombreux à avoir eu des coups de mou – François a notamment perdu l'équilibre sur le camp –, une aventurière raconte être rentrée à la maison avec une maladie infectieuse aigüe du foie, l'hépatite A.

Elle faisait partie des cinq finalistes de Koh-Lanta, Le Totem maudit. Finalement, Ambre a été éliminée lors de la course d'orientation, diffusée mardi 14 juin 2022 sur TF1, et ne disputera pas la mythique épreuve des poteaux. En interview pour Purepeople.com, elle retrace son aventure. L'élimination de sa camarade Louana, son explication non diffusée avec Jean-Charles, sa lèvre qui a doublé de volume ou encore son retour à la maison avec l'hépatite A, Ambre se livre.

Qu'avez-vous ressenti lorsque Bastien a trouvé le poignard ?

Le premier sentiment qui me traverse c'est un soulagement. Parce que j'avais juste envie que ça s'arrête, je n'en pouvais plus. Peu importe que ce soit lui ou moi qui le trouve ce poignard. Après, j'ai ressenti de la déception évidemment. Ça s'est terminé pour moi... Mais malgré la déception, j'ai pris ça avec beaucoup de recul parce que je me suis trouvée à ma place dans cette épreuve. On était 5, il y avait 4 poignards, les aventuriers face à moi avaient tous trouvé au moins une balise, moi non. J'accepte la défaite parce que c'est comme ça, on ne peut rien y changer.

Vous semblez tentée de suivre Jean-Charles, puis François... Pourquoi ne pas l'avoir fait ?

Tout simplement parce que dans la vie pour briller on n'est pas obligé d'écraser les autres. Et franchement, même si ce n'est pas toujours montré, j'ai essayé tout le long de l'aventure, que ce soit dans les éliminations, les évolutions de jeu ou autre, d'avancer avec cette philosophie. Peu importe qui j'ai en face de moi, les règles sont claires : trouver la balise puis le poignard. Il était hors de question d'aller trouver le poignard sous le nez de quelqu'un qui avait fait la démarche pour trouver la balise.

Vous avez les larmes aux yeux en parlant de votre grand-père. Quelle relation entretenez-vous tous les deux ?

Il fait partie des grands hommes de ma vie. Je n'ai pas eu un papa très présent dans ma vie mais j'ai en revanche la chance d'avoir deux grands-pères et un parrain qui tiennent grave la route. Notamment un de mes grands-pères, Patrick, avec qui j'ai une relation très particulière parce qu'on est tous les deux cavaliers. Je partage des moments exceptionnels avec lui depuis mon plus jeune âge. Cette relation est juste la preuve qu'on n'a pas besoin d'avoir le même sang qui coule dans les veines pour avoir plein d'amour l'un pour l'autre. C'est l'une des personnes à qui j'ai énormément pensé durant l'aventure.

Comment a-t-il réagi en découvrant votre parcours ?

Il n'arrête pas de me répéter : "Ambrounette, je n'avais pas besoin de ça pour être fier de toi. Mais sache que je suis quand même fier de toi !"

Lors de l'épisode précédent, votre lèvre a doublé de volume. Que s'est-il passé ?

Personne n'a réellement le fin mot de l'histoire. Je pense m'être fait piquer par une araignée. Ça a été un choc anaphylactique sur ma lèvre. Mais plus de peur que de mal au final. Ça a dégonflé de soi-même, ma lèvre est revenue à la normale. Au petit matin, c'était encore un peu gonflé. Je me suis dit : "Allez, encore un petit souci avant l'épreuve d'immunité !" Au final, devant Denis Brogniart, j'ai une lèvre tout à fait normale. La douleur, c'est une autre histoire : elle est partie puis revenue. Durant l'épreuve, j'ai une tête... Je suis rouge écarlate ! Et à ce moment, ça me lance vachement dans tout le bas du visage. Je pense que la chaleur et le soleil sur ma lèvre ça n'a pas aidé.

Plus tôt également, vous avez fait le choix difficile de désigner Jean-Charles pour affronter Olga et Fouzi en épreuve éliminatoire. Votre justification n'a pas convaincu le principal intéressé, ni certains téléspectateurs. Qu'en pensez-vous ?

Si tout le monde avait les tenants et les aboutissants de cette discussion, le message aurait été beaucoup plus clair. Parce qu'à ce moment, ça fait plus de 10 jours que Jean-Charles nous bassine sur le camp en nous disant qu'il ne veut plus aller au conseil, qu'il veut des épreuves éliminatoires sans aucune stratégie ni affinité qui puisse entrer en compte. C'était donc pour moi le choix le plus logique qui soit, à sa demande. Après, je comprends sa déception : entre vouloir quelque chose et y être envoyé par quelqu'un, ce n'est pas pareil. J'ai été hyper surprise qu'il ne comprenne pas mon choix. D'ailleurs, à la fin, je n'ai même plus envie de me justifier tellement c'était logique pour moi, sans aucune réflexion.

Que tirez-vous de votre discussion avec lui ?

Je ne comprends pas qu'il n'ait pas compris. La séquence où on s'explique n'est pas très complète. Je lui ai clairement dit qu'il était gonflé de faire l'étonné. Il n'était en fait pas surpris de mon choix, mais surpris que ce soit moi qui l'envoie. C'est plus une question d'estime et d'ego. Ensuite, il m'a dit que je l'avais mis dans le game. Il ne peut pas m'en vouloir de quelque chose qu'il avait demandé. Au conseil le soir-même et même après, il ne vote pas contre moi, preuve que notre discussion s'est bien passée.

Sur les réseaux sociaux, vous êtes qualifiée de "traitresse", "arnaque", "hypocrite"... Comment le prenez-vous ?

Je pense que les gens ne regardent pas les mêmes épisodes que nous. Si j'étais une si grande arnaque, je ne serais pas arrivée jusqu'à l'orientation. Et peut-être que mon nom serait sorti au conseil à un moment ou à un autre. C'est un peu le reflet que sur le camp ça se passe bien avec tout le monde. J'ai pris le parti de ne pas regarder ce genre de messages. Dès que je le peux, je supprime. J'ai tellement de gens qui viennent me voir dans la rue avec bienveillance et gentillesse que cela me passe au-dessus finalement.

Que pensez-vous des attaques après l'élimination de Louana ?

Les critiques sont fondées. J'ai éliminé Louana, les gens qui la soutiennent sont déçus, c'est un fait. Je lui ai menti droit dans les yeux, et je le dis face caméra, ça m'a coûté et ça a été compliqué. Après, je rappelle que c'était une stratégie. Si je lui avais dit que je votais contre elle, ça aurait été une annonce. Le choix était clair et absolument pas dissimulé derrière Maxime. Il était hors de question de voter contre Fouzi et Géraldine, on a voté par affinité. C'était Maxime et Louana en bas de la pyramide, donc il n'y a pas eu de dilemme. Et même si François et moi avions voté différemment, le duo serait quand même sorti. On avait accordé nos votes.

Qu'est-ce qui a été le plus dur pour vous ?

L'humidité ! C'était horrible, j'avais l'impression que c'était fait exprès. C'était l'enfer. Mes vêtements ont moisi sur mes jambes, on est tout le temps fripé. Il n'y a aucune plaie qui cicatrise. Être tout le temps humide, ça tape sur le système. Et puis on n'arrivait pas à dormir parce qu'il pleuvait sur la cabane.

Comment s'est déroulé le retour à la réalité ?

Très très bien (rires) ! J'étais très contente de retrouver mon lit. Je suis rentrée en période de tartiflette et de raclette donc j'étais comblée. Je parle tout le temps de bouffe et de fromage, c'était mon leitmotiv sur Koh-Lanta. Par contre, je suis rentrée avec l'hépatite A, ça a été un peu compliqué. Ca ne se soigne pas, ça part tout seul. Mais je suis un peu boostée à base de compléments alimentaires et autres compléments de tout ! On finit toujours par s'en remettre, mais c'est vrai que physiquement on se rend compte de l'impact du jeu quand on revient dans la vraie vie. Moi j'ai perdu mes cheveux, j'ai eu l'hépatite A, la fatigue... Ce n'est pas anodin ce que l'on fait à notre corps. Mais tout finit par revenir et aujourd'hui je vais très bien.

D'après vous, qui pourrait remporter Koh-Lanta ?

Très honnêtement, les quatre finalistes méritent de gagner. S'ils sont arrivés jusqu'ici, c'est qu'ils ont déjà gagné. Et puis, c'est le reflet de notre saison : toutes les couleurs sont représentées sur les poteaux.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image