Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Kylie Jenner : Deux anciennes employées dévoilent leurs "horribles" conditions de travail

Kylie Jenner : Deux anciennes employées dévoilent leurs "horribles" conditions de travail
Par Léandro Carvalho Rédacteur
Fan d’actualités en tout genre et du style très coloré d’Elizabeth II, il passe la plupart de son temps sur les réseaux sociaux à la recherche d’une bonne histoire à raconter.
13 photos
Irène Lopez et Martha Molasco se sont confiées au "Sun US", mercredi 14 juillet 2021, au sujet de leurs "horribles" conditions de travail chez Spatz Labotories : la société s'occupe des emballages des produits de Kylie Cosmetics.

A la tête d'une célèbre marque de cosmétiques, Kylie Jenner n'est pas vraiment connue pour être une patronne passionnée. Selon un article publié par le tabloïd The Sun US, mercredi 14 juillet 2021, il semblerait que les conditions de travail de ses employés soient tout bonnement désastreuses. En effet, le média a rapporté, mercredi 14 juillet 2021, que l'entreprise Spatz Laboratories (qui emballe les produits de sa marque Kylie Cosmetics) imposerait des conditions de travail difficiles...

Toutefois, il est important de rappeler que la jeune star déjà accusée de harcèlement n'a pas vraiment le monopole des conditions de travail de ses usines. En effet, selon le témoignage d'une ancienne employée, Irene Lopez, il semblerait que la fille et l'ex de Caitlyn Jenner ne va dans les lieux de confection des produits que lorsqu'elles a des "choses à filmer pour leurs réseaux sociaux". Hormis ces rares visites, la jeune femme n'est donc jamais sur place et ne peut donc pas veiller à ce que ses employés soient bien traités. Mais lorsque Kylie et sa mère étaient de visite, Irène a partagé les différentes consignes qui lui étaient données par ses supérieurs. "Vous n'avez pas le droit de leur parler, vous devez travailler, vous n'avez pas le droit de prendre des photos ou de poser des questions", a-t-elle raconté. Un témoignage complété par celui de Martha Molasco, une autre ancienne employée de Spatz Laboratories, qui a ajouté : "Nos managers nous disaient : 'Ne leur parlez pas, ne pensez même pas à les regarder.'" De quoi démotiver les potentiels futurs employés souhaitant connaître la maman de Stormi en personne.

Des conditions "horribles"

Toutefois, outre les différentes remarques et les menaces verbales d'être constamment remplacée, Martha a confié se sentir complètement dégradée dans son cadre de travail. "J'essaye de faire de mon mieux et j'ai quand même quelqu'un qui me crie dessus devant tout le monde", a-t-elle partagé. Au début de son contrat, ses horaires étaient de 16 h à minuit puis, ils ont changé pour être de 16 h jusqu'à 4 heures du matin. Une journée de travail de 12 heures, qui étaient bien évidemment payée, mais durant laquelle les travailleuses ne se sentaient pas "appréciées". "Avec les insultes verbales, et les journées de 12 heures de travail, la plupart des personnes ont démissionné ou sont parties d'elles-mêmes, car c'était trop", a-t-elle expliqué ensuite.

Mais en plus de toutes ces conditions déjà difficiles à supporter, Irène s'est ensuite épanchée sur d'autres détails plus "horribles". Elles étaient parfois obligées de venir travailler un week-end sur deux, et selon Irène : "Vous ne pouviez pas vous tourner sans que quelqu'un ne soit placé derrière vous. C'est comme ça qu'on emballait les produits dans l'entreprise", a-t-elle indiqué. Et de conclure : "J'ai de l'anxiété donc je devais aller beaucoup de fois aux toilettes, car j'étais dépassée de travailler avec autant de monde. Je ne pouvais pas vraiment bouger, ni parler avec les autres."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image