Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Lââm, critiquée par France Gall, lui répond : "Je suis effondrée aussi"

5 photos
Lancer le diaporama

Énième rebondissement dans l'affaire Jenifer contre France Gall !

Alors que Jenifer a sorti un album de reprises de la chanteuse intitulé Ma déclaration, France Gall n'a pas manqué de crier son désespoir. Interrogée dans les pages du Parisien, elle a parlé de "pillage" de son répertoire. Entre elles, la guerre est déclarée, mais ce n'est pas tout ! Cette interview était également l'occasion pour France Gall de donner son avis sur la reprise de Lââm du tube Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux. Et elle n'est pas plus tendre.

En 1998, la chanteuse Lââm reprenait Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux de Michel Berger. Une reprise qui a cartonné auprès du public, mais qui n'a pas du tout plu à France Gall, qui ne se gêne pas pour le dire, quinze ans plus tard. La chanteuse a ainsi déclaré dans Le Parisien : "J'avais été effondrée par la reprise de Lââm de Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux. Tout le monde adorait. Ma mère aussi. Mais la fin en rap, ce n'est pas possible."

Lââm, interrogée par le Figaro.fr, se dit extrêmement triste de la situation. Elle présente même ses excuses à France Gall. "Je suis triste. Je respecte beaucoup France Gall. Elle a le droit de dire ce qu'elle pense. Pour moi, c'est un honneur de chanter cette chanson. Je trouve que c'est dommage d'en arriver là. Je ne sais pas quoi dire. (...) Je suis effondrée moi aussi", a ainsi déclaré Lââm, qui prend toutefois cette polémique avec un certain recul. D'autant, que si France Gall a détesté, des milliers de fans l'ont adorée : "Ce qui est important pour moi, c'est que plus d'un million de personnes ont aimé cette chanson. J'ai même reçu une lettre du Pérou. Deux Péruviennes m'ont dit qu'elles apprenaient la langue française avec ma chanson."

Quant à la critique sur la fin en rap de la chanson, Lââm tient à mettre les choses au clair : "C'est juste mon mari qui fait un petit bout. Comme il est Américain, il a traduit les paroles en anglais. Il y a le discours de Martin Luther King. Et à la fin, je chante en anglais : 'I have a dream'."

Mais Lââm invite malgré tout la chanteuse a faire la paix. Elle lui lance un appel : "Appelle-moi, qu'on aille manger ensemble et qu'on discute de tout ça."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel