Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Léa Salamé obligée d'intervenir entre Dominique de Villepin et Bernard-Henri Lévy

Léa Salamé obligée d'intervenir entre Dominique de Villepin et Bernard-Henri Lévy
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
12 photos
France 2 a bousculé sa programmation pour organiser une émission spéciale sur la situation en Ukraine face à l'invasion russe en lieu et place d'"Elysée 2022" consacrée à la candidature de Marine Le Pen. Léa Salamé était toujours au rendez-vous, cette fois avec des experts des questions géopolitiques telles que Dominique de Villepin et Bernard-Henri Lévy. Deux hommes qui ne "vont pas se réconcilier ce soir", comme le dit la présentatrice.

Avec une situation telle que celle qu'affronte l'Ukraine face à la Russie, les esprits s'échauffent rapidement. C'est ce qui s'est passé sur le plateau de France 2 ce 24 février 2022, au cours de l'émission spéciale consacrée à la guerre qu'a entamée Vladimir Poutine contre le pays de Volodymyr Zelensky. Léa Salamé a dû intervenir entre deux des invités, l'ancien ministre des Affaires étrangères et Premier ministre Dominique de Villepin et le philosophe Bernard-Henri Lévy lors d'un échange particulièrement tendu.

Deux points de vue se sont opposés sur France 2 ce jeudi, jour où la Russie a envahi son voisin ukrainien. L'intellectuel BHL est partisan d'une intervention ferme pour répondre au coup de force du président russe. De son côté, le collaborateur de Jacques Chirac, connu pour avoir dit "non" devant les Nations-Unies à l'intervention armée en Irak en 2003, plaide pour de véritables sanctions économiques. Bernard-Henri Lévy explique que Vladimir Poutine ne sait faire que la guerre : "Il ne sait pas construire une économie, vous l'avez dit tout à l'heure, (...) il ne sait pas mener une démocratie. (...) Il y a une chose qu'il sait faire, la guerre. La Russie moderne s'est construite sur la guerre, c'est ça la donnée dont il faut partir aujourd'hui. Jouer aux échecs, jouer au judo, réengager des diplomaties de petits pas, (...). Tout ça, c'est le passé. J'espère que l'horreur de ce qui se passe en Ukraine va nous permettre d'en sortir."

Léa Salamé pensait enchaîner sur d'autres paroles d'experts mais Dominique de Villepin souhaite toutefois rebondir sur les propos de son voisin : "Bernard-Henri Lévy a raison de citer les opposants au régime de Vladimir Poutine. Mais n'oublions pas non plus, les souffrances, le martyr, connus par le peuple irakien. Le martyr, la souffrance qu'a connus le peuple libyen." Ne laissant pas l'époux d'Arielle Dombasle lui répondre, il poursuit : "Ne l'oublions pas. N'oublions pas les souffrances que nous avons infligées par des interventions militaires sans issue." Ce à quoi, le cinéaste rétorque : "Ce soir on parle de l'Ukraine. A cet instant même, Poutine est en train d'infliger aux civils d'Ukraine." Mais pour l'ancien ministre, la réponse militaire les aggravera, conduira Vladimir Poutine à surenchérir dans une escalade militaire. BHL répond que seule la résistance permet de freiner le dirigeant russe. Pour l'ancien chef de la diplomatie, il existe d'autres moyens que la force armée et condamne les "postures sur les plateaux de télévision".

Entre les deux hommes, se trouve Bernard Guetta, député européen et ancien journaliste, qui doit composer avec ses deux voisins très remontés. Léa Salamé a essayé plusieurs fois de raccourcir l'échange tendu pour laisser la place à d'autres experts de la situation russo-ukrainienne. Un exercice délicat tant les positions sont fortes et la compagne de Raphaël Glucksmann conclura en disant : "Ce n'est pas ce soir qu'on vous réconciliera."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image