Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Louise Bourgoin, ses cheveux longs : ''Un artifice dont je n'ai plus besoin''

Louise Bourgoin (portant une  bague double Libellule de la maison Lalique Joaillerie)  - Photocall du film "Je suis un soldat" lors du 68e Festival international du film de Cannes le 20 mai 2015.
23 photos
Lancer le diaporama
Louise Bourgoin (portant une bague double Libellule de la maison Lalique Joaillerie) - Photocall du film "Je suis un soldat" lors du 68e Festival international du film de Cannes le 20 mai 2015.

Le réalisateur Laurent Larivière, habitué des courts métrages, dévoile Je suis un soldat, son premier long métrage au Festival de Cannes ce 20 mai, selectionné dans la catégorie Un certain regard. Devant sa caméra, Jean-Hugues Anglade et Louise Bourgoin, avec une coupe courte qui lui va à ravir, qui assurent avec brio le photocall.

Dans L'Express Styles, elle revient sur son changement de look capillaire : "Mes cheveux étaient un accessoire, un peu comme des boucles d'oreilles en strass, les dernières traces de la jeune fille que j'ai été. Je me reconnais beaucoup plus dans ce nouveau visage. D'ailleurs, en regardant mes photos d'avant, j'ai l'impression étrange que je portais une perruque. C'est un artifice dont je n'ai plus besoin et qui n'était plus en adéquation avec celle que je suis : plus directe, plus frontale, plus honnête aussi..." Et on la découvrira d'ailleurs bientôt le crâne presque rasé dans le film de Joachim Lafosse, Les Chevaliers blancs, avec Vincent Lindon.

L'histoire de Je suis un soldat : Sandrine, 30 ans, est obligée de retourner vivre chez sa mère à Roubaix. Sans emploi, elle accepte de travailler pour son oncle dans un chenil qui s'avère être la plaque tournante d'un trafic de chiens venus des pays de l'Est. Elle acquiert rapidement autorité et respect dans ce milieu d'hommes et gagne l'argent qui manque à sa liberté. Mais parfois, les bons soldats cessent d'obéir.

Je suis un soldat est une chronique sur la recherche d'identité et la place que l'on peut occuper dans le monde. "Qu'est-ce que cela signifie d'avoir 30 ans et de devoir retourner vivre chez sa mère parce que l'on n'a pas réussi à inventer sa vie ailleurs ?", interroge le réalisateur pour le site du Festival de Cannes, ravi d'avoir offert le premier rôle à Louise Bourgoin, bien loin désormais de l'univers comique de la météo de Canal+ qui l'a révélée médiatiquement. Le cinéaste loue également le talent du héros de La Reine Margot : "La force de la proposition de Jean-Hugues nous a tous laissés dans un silence suspendu. (...) C'est un très grand acteur. Je le savais en tant que spectateur, je l'ai éprouvé en tant que réalisateur."

Extrait du film Je suis un soldat présenté au Festival de Cannes
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel