Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Luc Besson tourne la page "Valérian" et présente sa belle Anna...

Luc Besson tourne la page "Valérian" et présente sa belle Anna...
Nouveau projet d'envergure pour l'ambitieux réalisateur et producteur français.

Après Nikita, Léon, Angel-A, Lucy et par extension Valérian, Luc Besson vient de dévoiler le titre de son prochain film qui, à l'instar de ses prédécesseurs, portera lui aussi celui d'un prénom : Anna. Selon le site Variety, ce blockbuster à petit budget (entre 25 et 35 millions de dollars) sera un film d'action porté par une jeune actrice et mannequin russe de 25 ans que l'on a pu découvrir dans Valérian et la Cité des mille planètes. Sasha Luss, qui incarnait la magnétique princesse Lihö-Minaa, l'une des Pearls, tiendra le rôle titre du long métrage, face à la grande Helen Mirren, Luke Evans (La Belle et la Bête) et Cillian Murphy (Le vent se lève, Dunkerque).

La nouvelle réalisation de Luc Besson succédera à l'ambitieux Valérian, dont l'échec commercial aurait fait perdre 120 millions de dollars sur l'exercice 2016-2017 à Europacorp. Ayant coûté 177 millions de dollars rien qu'à produire, le blockbuster porté par Cara Delevingne et Dane DeHaan a rapporté 224 millions de dollars aux quatre coins du monde, mais seulement 40 millions sur le marché américain.

Un échec bien relatif qui a néanmoins poussé Europacorp à repenser sa stratégie. Le PDG Marc Shmuger aurait ainsi déclaré aux actionnaires de la société que cette dernière allait réduire les coûts de ses blockbusters, ainsi que leur nombre (environ cinq par an, au lieu des huit à douze prévus initialement). En revanche, pas de Lucy 2 à l'horizon. Luc Besson s'est bien chargé de le faire comprendre au monde entier en épinglant les journalistes. Dans une lettre à charge, il s'en est pris à cette fake news selon laquelle il écrivait la suite du film à succès porté par Scarlett Johansson.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image