Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Maïwenn et Sara Forestier : Débordement de complicité charmante pour Télé Gaucho

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Maïwenn et Eric Elmosnino lors de l'avant-première du film Télé Gaucho à Paris le 10 décembre 2012
15 photos
Lancer le diaporama
Maïwenn et Eric Elmosnino lors de l'avant-première du film Télé Gaucho à Paris le 10 décembre 2012
La politique est un sujet qui passionne le réalisateur et scénariste Michel Leclerc, qui collabore pour l'écriture avec sa compagne Baya Kasmi. Cependant, il aime parler de société avec humour et tendresse, ce qu'il avait fait avec brio dans Le Nom des gens il y a deux ans. Le voilà de retour avec un autre film engagé dont le titre est évocateur : Télé Gaucho. La politique se mêle à la télévision et à l'action citoyenne pour une comédie aux accents de joyeux bordel. L'équipe du film était réunie pour défendre le long métrage à Paris le 10 décembre lors de l'avant-première avec le quatuor d'acteurs Maïwenn, Eric Elmosnino, Sara Forestier et Félix Moati.

Télé Gaucho est une télé à la portée de tous, que mènent Jean-Loup avec Yasmina, Victor, Clara et d'autres. Le but : avoir une chaîne de télé anarchiste et révolutionnaire qui remette en cause les idées conservatrices et réactionnaires de la télévision traditionnelle des années 1990. Une parenthèse enchantée, entre espoirs et désillusions, que raconte le héros.

Après avoir incarné Gainsbourg dans le biopic fantasmé de Joann Sfar, Éric Elmosnino retrouve un rôle de "gauchiste" qui forme avec la spontanée Maïwenn un couple irrésistible. L'actrice a mis de côté sa casquette de réalisatrice de Polisse pour dévorer l'écran de son charisme naturel. Elle qui avait failli participer au Nom des gens mais qui s'était rétractée à cause d'une scène de nu, n'a donc pas raté cette nouvelle opportunité, utilisant à merveille ce que Michel Leclerc appelle "sa religion de la spontanéité". Un duo très complice devant les objectifs, mais il n'était pas le seul.

Face à ce tandem, s'en impose un second, celui de Sara Forestier et Félix Moati. La première, césarisée pour Le Nom des gens, retrouve l'univers qu'elle aime tant de Michel Leclerc. Plus fragile, voire inquiétante dans Télé Gaucho, elle a souhaité se démarquer de son précédent rôle. Elle joue la bien-aimée du personnage principal et narrateur, incarné par le jeune Félix Moati (fils du journaliste Serge Moati). Le réalisateur a reconnu en lui le "jeune homme qu'il aurait aimé être à son âge."

Zinedine Soualem, Samir Guesmi, François-Eric Gendron et Yannick Choirat font également partie des comédiens de Télé Gaucho présents à cette avant-première. Manque à l'appel Emmanuelle Béart, qui joue une présentatrice de télévision rongée par le système. Rien à voir avec la personnalité de l'actrice engagée, récemment faite officier de l'Ordre des Arts et des Lettres et qui a notamment montré son soutien pour le droit de vote des étrangers.

"Télé Gaucho", en salles le 12 décembre
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image