Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Marine Le Pen : Son camp boycotte furieusement une membre du gouvernement

Marine Le Pen : Son camp boycotte furieusement une membre du gouvernement
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
12 photos
Le Rassemblement national de Marine Le Pen allonge sa liste des personnalités avec qui ses partisans ne veulent pas se retrouver face. S'il y a des journalistes, il y a également des politiques. Ainsi, l'inimitié entre un porte-parole et une secrétaire d'Etat a terminé en boycott général du parti, comme l'explique "Libération".

Anne-Sophie Lapix persona non grata pour Marine Le Pen et son parti RN n'est pas la seule femme à provoquer la colère dans les rangs de la cheffe politique en course pour le second tour des élections présidentielles. Libération révèle qu'une membre du gouvernement est blacklisté par les marinistes : Olivia Grégoire, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale, solidaire et responsable du gouvernement.

Le 12 avril 2022 s'est tenu un débat sur le plateau de France 5 pour l'émission C ce soir. Libération rapporte les coulisses de cet échange : "Après s'être gentiment écharpés, Olivia Grégoire, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale, solidaire et responsable, et Laurent Jacobelli, porte-parole de Marine Le Pen, se saluent. Froidement, d'après la première. Grégoire raconte : 'Jacobelli me dit : 'Je vous serre la main mais vous ne méritez pas d'être au gouvernement. Et à partir de maintenant, j'annule tous les débats avec vous, je ne veux plus débattre.'"

Pourquoi tant de haine au RN ? La politique de 43 ans a confié des éléments d'explications au quotidien, des mots qu'elle a tenus il y a un an : "Ils me détestent au RN depuis que j'ai dit que ce parti était 'l'ennemi à abattre'. Mais j'assume cette phrase." Contactés par le journal, ni Jacobelli ni le service de presse du RN n'ont réagi. Pour la politique qui soutient le président sortant Emmanuel Macron, Marine Le Pen et les siens choisissent littéralement qui doit se trouver en face d'eux, que ce soient des journalistes ou des intervenants politiques.

Les rapports de force, Olivia Grégoire, jeune maman très impliquée, n'en a jamais eu peur, quelque soit les situations. La membre du gouvernement avait attiré l'attention en soutenant la politique sanitaire du ministre de la Santé Olivier Véran, se faisant vacciner sous les objectifs durant sa grossesse. Une décision qui lui avait valu beaucoup d'attaques comme elle l'avait confié sur LCI : "Le nombre de messages que j'ai pu recevoir à la suite de cette vaccination, de cette image que j'ai voulu publique. Cette violence de la part des antivax... Ça restera un assez mauvais souvenir, pas tant à cause de la piqûre mais à cause des messages haineux. Mais c'était utile pour les femmes enceintes. Il fallait attendre qu'on est assez de recul, et on en avait désormais."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image