Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Marine Lorphelin : L'agresseur de son compagnon n'a "plus aucune fixation", un jugement attendu

Marine Lorphelin : L'agresseur de son compagnon n'a "plus aucune fixation", un jugement attendu
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Marine Lorphelin et son amoureux Christophe, selfie posté sur Instagram.
11 photos
Lancer le diaporama
Marine Lorphelin et son amoureux Christophe, selfie posté sur Instagram.
Deux ans après l'agression de son compagnon Christophe, l'ex-Miss France Marine Lorphelin saura bientôt de quelle condamnation écope le coupable. Un jugement doit rendu en février, et une audience a récemment eu lieu au cours de laquelle l'accusé s'est expliqué sur son geste fou. Suivi médicalement, il jure ne plus avoir de "fixation" sur la reine de beauté.

Élue Miss France 2013 devant 9,6 millions de téléspectateurs - le pic d'audience en fin de soirée lors du couronnement - la superbe Marine Lorphelin avait charmé les Français. Peut-être, malheureusement pour elle, un peu trop. Victime d'un fan mentalement dérangé, elle avait été horrifiée de le voir agresser son compagnon Christophe dans la rue, en janvier 2018. L'accusé va prochainement connaître sa sanction.

Comme le rapporte Le Monde, le vendredi 29 janvier 2021 se tenait une audience à la chambre d'instruction de Lyon, pour statuer sur le cas de Thibaud W. Le jeune homme âgé de 30 ans, atteint de schizophrénie, est accusé d'avoir agressé avec un couteau le compagnon de Marine Lorphelin et d'avoir harcelée l'ancienne Miss. Déclaré irresponsable pénalement, il pourrait toutefois subir plusieurs sanctions. La décision finale sera rendue le 12 février prochain. Pour le juge d'instruction, "les circonstances de l'agression relèvent pénalement d'une tentative d'homicide"... L'avocat de la future médecin et de son amoureux a d'ailleurs enfoncé l'accusé, mettant en avant son organisation puisqu'il avait fait le chemin depuis Grenoble muni d'un couteau.

"Le parquet général de Lyon a demandé la prolongation de mesures de sûreté pour une durée de vingt ans (...) L'avocat général a demandé que le programme de soins de l'auteur présumé soit poursuivi. Il a aussi réclamé une interdiction d'entrer en contact avec les deux victimes, ainsi qu'une interdiction de port d'arme, pour limiter au minimum le risque de récidive, dans le cadre très particulier de l'irresponsabilité pénale", précise le journal.

Présent à l'audience, Thibaud W a brièvement pris la parole. "Je n'ai pas le souvenir exact de ce qui s'est passé, je n'étais plus moi-même", a-t-il d'abord déclaré avant de se montrer rassurant envers la justice et surtout envers Marine Lorphelin. "Je n'ai plus aucune fixation", a-t-il ajouté. Les experts à la barre ont relaté qu'il souffrait d'un "comportement autistique installé depuis toujours" et qu'il était un "cas typique d'érotomanie, où on a la conviction qu'une personne est amoureuse de soi". Il avait ainsi pu aborder l'ancienne miss à une dizaine de reprises mais, en janvier 2018, lorsqu'il la voit dans les rues de Lyon au bras de son amoureux, il craque. Il avait notamment blessé Christophe à la main avec un couteau. Mais plus de peur que de mal.

Incarcéré 9 mois et victime de violences d'autres détenus, Thibaud W. a été hospitalisé durant plusieurs mois et, depuis sa sortie, "il suit un traitement et respecte tous ses rendez-vous médicaux, conditions de sa liberté surveillée". L'accusé devrait sans doute avoir besoin d'un suivi à vie mais selon une experte, "il n'a plus de délire, ça s'est terminé".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image