Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Meghan et Harry dans l'incapacité de rentrer au Royaume-Uni : le prince prêt à saisir la justice

Meghan et Harry dans l'incapacité de rentrer au Royaume-Uni : le prince prêt à saisir la justice
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
18 photos
On comprend un peu mieux pourquoi les Sussex limitent leurs séjours en Angleterre depuis leur départ de la monarchie... Le prince Harry menace aujourd'hui le gouvernement britannique afin que sa sécurité soit rétablie lorsqu'il est de retour sur ses terres, en famille.

Serait-ce la raison pour laquelle le prince Harry et Meghan Markle ont choisi de ne pas rentrer en Angleterre pour les fêtes de fin d'année ? Samedi 15 janvier 2022, le Mail on Sunday a révélé que le duc de Sussex avait lancé une action en justice pour que sa protection policière soit rétablie, pour lui et sa famille, lorsqu'ils rentreraient au Royaume-Uni. La question n'est pas d'ordre financière, puisque le couple se dit prêt à payer pour sa protection... Mais pourquoi une telle action, si les Sussex paient déjà pour leur propre sécurité en Californie, où ils vivent depuis bientôt deux ans ?

Le problème concerne le fait que les agents de sécurités privés n'ont pas accès aux services de renseignements britanniques. La sécurité du prince Harry, Meghan Markle et leurs deux jeunes enfants (Archie et Lilibet, 2 ans et 7 mois) ne peut donc être pleinement assurée. Comme l'a rapporté l'AFP, en citant un représentant légal du duc de Sussex, ce dernier souhaite emmener ses enfants dans son pays natal mais sa famille et lui "ne peuvent pas retourner chez lui" car c'est trop dangereux. "Le prince Harry a hérité à la naissance d'un risque pour sa sécurité, à vie. Il reste sixième dans l'ordre de succession au trône, a effectué deux missions de combat en Afghanistan et, ces dernières années, sa famille a été soumise à des menaces extrémistes et néo nazies."

Lorsque le prince Harry était rentré pour la première fois en Angleterre en avril 2021, pour assister aux funérailles de son grand-père le prince Philip, des officiers de Scotland Yard l'avaient retrouvé à l'aéroport d'Heathrow. Procédure qui n'a pas été appliquée lors de son second voyage en juillet, lorsqu'il avait retrouvé son frère William pour inaugurer une statue hommage à leur mère Diana dans les jardins de Kensington. Le prince Harry était alors venu seul, puisque son épouse venait de donner naissance à leur deuxième enfant (qui n'a donc pas encore rencontré sa famille paternelle).

Lors de ce séjour estival, le duc de Sussex n'avait pu donc compter que sur ses agents de sécurité privés. Toujours selon son représentant, "sa sécurité avait été compromise en raison de l'absence de protection de la police lorsqu'il a quitté un événement caritatif". Le 30 juin, après une rencontre avec des enfants malades, sa voiture avait été poursuivie par des paparazzi à Londres. L'action en justice du prince Harry, lancée en septembre dernier en toute discrétion, vise donc à faire rééxaminer une décision du ministère de l'Intérieur. Sa grand-mère la reine Elizabeth serait au courant, selon le Mail on Sunday.

Ma famille m'a littéralement coupé financièrement

La question de la sécurité des Sussex fait débat depuis leur départ de la monarchie britannique. Ce sujet était au coeur du "sommet de Sandringham" convoqué par Elizabeth II en janvier 2020, avec le prince Charles, William et Harry. Les Sussex étaient ensuite partis au Canada, puis aux Etats-Unis : si son gouvernement a un temps payé pour la sécurité de Meghan et Harry, en tant que pays membre du Commonwealth, le Premier ministre Justin Trudeau avait finalement annoncé que son gouvernement ne paierait plus. Donald Trump avait quant à lui refusé toute aide aux Sussex au moment de leur arrivée aux Etats-Unis.

Lors de leur interview vérité avec Oprah Winfrey, diffusée à la télévision américaine en mars 2021, le prince Harry avait déploré le manque de soutien de la famille royale et affirmé : "On m'a dit au pied levé que la sécurité allait être supprimée... Leur justification est un changement de statut, dont j'ai répliqué et dit : 'Eh bien, y a-t-il un changement de menace ou de risque ?' Et après plusieurs semaines d'attente, j'ai finalement eu la confirmation que non, le risque et la menace n'ont pas changé mais que c'était dû à notre changement de statut, puisque nous ne serions plus des membres actifs officiels du Famille royale (...). Ma famille m'a littéralement coupé financièrement et j'ai dû payer pour notre sécurité." Sécurité en grande partie payée par les juteux contrats que les Sussex ont signé depuis leur arrivée en Californie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image