Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Meghan Markle et Harry en guerre contre les tabloïds : leur décision choc

Meghan Markle et Harry en guerre contre les tabloïds : leur décision choc
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Le prince Harry et Meghan Markle ont assisté à l'office religieux en mémoire de Stephen Lawrence, un jeune homme noir britannique tué en 1993 à l'âge de 18 ans lors d'un meurtre raciste, à l'église St Martin-in-the-Fields à Londres, Royaume Uni, le 23 avril 2018.
15 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry et Meghan Markle ont assisté à l'office religieux en mémoire de Stephen Lawrence, un jeune homme noir britannique tué en 1993 à l'âge de 18 ans lors d'un meurtre raciste, à l'église St Martin-in-the-Fields à Londres, Royaume Uni, le 23 avril 2018.
Quelques mois avant de prendre leurs distances avec la monarchie, le prince Harry et Meghan Markle ont engagé des poursuites judiciaires contre plusieurs médias britanniques. Même s'il est parti vivre en Californie, le couple continue sa guerre contre les tabloïds avec une nouvelle décision radicale.

Le prince Harry et Meghan Markle continuent leur bras de fer contre les tabloïds britanniques. Dans une lettre envoyée à plusieurs médias dimanche soir, ce 19 avril 2020, le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé couper les ponts avec certains des journaux les plus populaires au Royaume-Uni. Une décision qui survient quelques jours seulement avant la première audience de l'ex-actrice dans son procès contre l'un de ces médias.

Depuis Los Angeles, où le couple a posé ses valises discrètement il y a environ trois semaines, Meghan Markle et Harry ont établi "une nouvelle politique de relations avec les médias" en arrêtant toute communication avec, entre autres, le Daily Mail, le Daily Mirror, The Sun et The Daily Express : "Il est très préoccupant qu'une tranche influente des médias, depuis de nombreuses années, cherche à s'isoler de la responsabilité de ce qu'ils disent ou impriment, même lorsqu'ils savent que cela est déformé, faux ou envahissant au-delà de la raison. Quand le pouvoir est exercé sans responsabilité, la confiance que nous plaçons tous dans cette industrie si nécessaire se dégrade."

Les parents du petit Archie (bientôt 1 an) soulignent alors les conséquences que certaines publications ont pu avoir sur leur entourage : "Le duc et la duchesse de Sussex ont vu des gens qu'ils connaissent, ainsi que de parfaits inconnus, voir leurs vies complètement brisées pour aucune raison, autre le fait que des ragots salaces augmentent les revenus publicitaires." Pour le prince Harry et Meghan Markle, il ne s'agit en aucun cas d'"éviter les critiques" ou même de cesser toute "conversation avec le public" : "Les médias ont tout à fait le droit de rapporter sur le duc et la duchesse de Sussex, en bien ou en mal. Mais ce ne peut être basé sur un mensonge." Le couple préfère désormais se tourner vers "des médias régionaux ou locaux, des journalistes jeunes et en devenir".

Bientôt devant un juge

La date de cette annonce n'a certainement pas été choisie au hasard : le 24 avril prochain se tiendra par visioconférence la première audience de Meghan Markle dans le cadre de son procès engagé en Angleterre contre le groupe Associated Newspapers. À la rentrée 2019, l'Américaine a annoncé avoir engagé des poursuites judiciaires contre le Mail on Sunday après que ce dernier a publié des extraits d'une lettre personnelle envoyée à son père trois mois après son mariage royal de mail 2018. Une missive dans laquelle elle tentait de faire la paix avec Thomas Markle, en vain, puisque père et fille sont toujours en froid.

L'invasion des médias dans leur vie privée, ainsi que les vives critiques dont ils ont été l'objet depuis le début de leur relation, ont poussé le prince Harry et Meghan Markle à prendre leurs distances avec la monarchie. "Je crois que j'ai vraiment essayé d'adopter cette sensibilité britannique toute flegmatique, avait confié la duchesse en octobre dernier. J'ai essayé, j'ai vraiment essayé, mais je crois que ce que cela provoque à l'intérieur est sans doute véritablement nocif (...). Je n'ai jamais pensé que ce serait facile, mais j'ai pensé que ce serait juste et c'est à cela qu'il est difficile de se faire." Dans l'espoir d'une vie plus paisible outre-Atlantique, les Sussex ont officiellement renoncé à leurs statuts de membres actifs de la famille royale le 31 mars dernier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image