Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan Markle et Harry : Nouvelle prise de parole et pique à la reine

Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry, duc de Sussex en visite dans le township de Nyanga, Afrique du Sud. Le 23 septembre 2019.
21 photos
Lancer le diaporama
Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry, duc de Sussex en visite dans le township de Nyanga, Afrique du Sud. Le 23 septembre 2019.
Le duc et la duchesse de Sussex volent désormais de leurs propres ailes, à des milliers de kilomètres du palais de Buckingham. Mais depuis leur nouvelle vie de Los Angeles, le prince Harry et Meghan Markle commentent l'actualité sans filtre, quitte à froisser la reine.

Voilà une nouvelle prise de parole qui ne risque pas d'arranger les relations des Sussex avec le reste de la famille royale... Le 1er juillet 2020, depuis leur villa de Los Angeles, le prince Harry et Meghan Markle ont pris part à une discussion sur l'équité, la justice et l'égalité des droits avec plusieurs membres du Queen's Commonwealth Trust, dont le duc et la duchesse sont les président et vice-président. Une visioconférence diffusée lundi et qui, rapidement, a divisé l'opinion outre-Manche.

Lors de cet échange, le prince Harry n'a pas hésité à commenter l'attitude du Commonwealth vis-à-vis de son passé colonial : "Lorsque vous regardez le Commonwealth, il n'y a aucun moyen d'avancer si nous ne reconnaissons pas le passé. Tant de gens ont fait un travail incroyable pour reconnaître le passé et essayer de corriger ces torts, mais je pense que nous admettons tous qu'il reste encore beaucoup à faire, a notamment affirmé le Britannique de 35 ans. Ce ne sera pas facile et dans certains cas, cela ne sera pas confortable, mais ce doit être fait parce, devinez quoi, tout le monde en profite."

Ce commentaire est non seulement un pied de nez au protocole qui interdit à la famille royale d'exprimer publiquement ses convictions politiques, mais surtout une pique directement adressée à sa grand-mère, la reine Elizabeth, qui se trouve être... à la tête du Commonwealth ! Maintenant qu'il a officiellement quitté la monarchie, abandonné son titre d'Altesse Royale et posé ses valises en Californie avec femme et enfant, le prince Harry ne se prive pas de parler librement, quitte à froisser des proches qu'il a quittés en plus ou moins mauvais termes.

Je suis moi aussi navré

De son côté, Meghan Markle doit être ravie de cette liberté d'expression retrouvée. Le devoir de neutralité publique imposé par la Couronne était une des grandes frustrations qui ont mis à mal l'intégration de l'ex-actrice engagée au sein de la famille royale. "Il s'agit de reconnaître toutes les erreurs que nous avons commises, a notamment déclaré l'Américaine de 38 ans. Nous allons devoir être un peu mal à l'aise maintenant, car ce n'est qu'en repoussant cet inconfort que nous arrivons de l'autre côté et trouvons l'endroit où une marée haute soulève tous les navires."

Il y a quelques jours déjà, le prince Harry s'était excusé auprès des jeunes générations lors d'un discours enregistré pour les Diana Awards 2020 : "Ma femme a dit récemment que notre génération et les précédentes n'avaient pas fait assez pour corriger les erreurs du passé. Je suis moi aussi navré, navré que nous n'ayons pas fait de ce monde un endroit où vous méritez d'être. Le racisme institutionnel n'a pas sa place dans nos sociétés, pourtant il est encore endémique." De son côté, Meghan Markle avait ouvertement soutenu le mouvement Black Lives Matter lors d'un message adressé aux jeunes diplômés de son ancien lycée au début du mois de juin.

Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, abordent la question des inégalités et du racisme institutionnel dans une vidéoconférence avec de jeunes leaders, en leur qualité de Président et vice-président de Queen's Commonwealth Trust (QCT). Los Angeles. Le 1er juillet 2020.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel