Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Melvil Poupaud et son amour avec Chiara Mastroianni : 'On était très fusionnels'

Melvil Poupaud se dévoile à coups de souvenirs qui forment un jeu de piste, dans son premier livre autobiographique, Quel est Mon noM ? Avec un plaisir non dissimulé, il revient pour le magazine Elle dans les méandres de son passé : son enfance de fils d'attachée de presse, entouré de personnalités des arts (Duras, Adjani...), son premier film et ses amours.

Son livre commence sur sa relation platonique avec Jane March. Ils ont tous deux joué dans le film de Jean-Jacques Annaud, L'Amant, adaptation de l'oeuvre de Marguerite Duras : "J'avais 17 ans et j'étais obsédée par elle. Je n'ai jamais su si elle s'en était rendue compte, mais le jeu de séduction qu'elle avait envers moi était du grand art. J'interprétais chacune de ses paroles, chaque frôlement et, le soir, j'enregistrais mes délires sur des cassettes, dans ma chambre au Vietnam. Je me faisais un film à côté du film."

Melvil Poupaud évoque également sa relation avec Chiara Mastroianni, fille de Marcello et de Catherine Deneuve. Si l'on sait que les deux comédiens sont très complices, ils ont vécu tout d'abord une histoire d'amour : "On s'est rencontrés en classe d'italien, au lycée Fénelon. De 16 à 20 ans, on était très fusionnels, c'était idyllique. On vivait presque comme des retraités, on ne sortait pas, on avait des chiens et des chats, nos parents se sont même inquiétés à un moment. Après la rupture, on est restés super copains."

Avec de très jolis mots, touchants et drôles, il décrit ses souvenirs avec le père de Chiara, Marcello Mastroianni, décédé en 1996 et avec lequel il a joué dans Trois vies et une seule mort de Raoul Ruiz : "Il était super-cool et très drôle. Et quoi qu'il fasse, toujours d'une élégance surnaturelle. Même quand il se curait les dents, Marcello était classe, il pouvait tout se permettre."

Il évoque également le cinéaste Raoul Ruiz dont il était l'un des acteurs fétiches et qui est décédé le 19 août dernier. Le réalisateur franco-chilien l'avait dirigé très jeune, à 9 ans, dans un film assez déroutant pour un petit garçon, La Ville des pirates : "Je tue ma famille, j'émascule, mais l'équipe m'épargnait en me faisant tourner des scènes innocentes montées avec des scènes plus sanglantes. La chance que j'ai eue - petit -, c'est que mes films n'ont pas marché du tout et que je n'ai pas été perturbé par le succès."

Aujourd'hui, Melvil l'oiseau de nuit s'est transformé en sage papa cinéphile qui aime partager les soirées cinéma avec sa fille, Anna-Livia, 10 ans. Le cinéma dévoilera de nouveau ses talents dans L'Orpheline avec en plus un bras en moins, long métrage réalisé par son oncle Jacques Richard et en salles le 19 octobre. Il joue aussi dans Laurence Anyways, le prochain film de Xavier Dolan, réalisateur des Amours imaginaires.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Elle du 9 septembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image