Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Morgan Freeman : Le meurtrier de sa petite-fille E'Dena avait des antécédents...

13 photos
Lancer le diaporama
Morgan Freeman pose avec E'Dena Hines, la petite-fille de sa première femme (Jeanette Adair Bradshaw). Cette dernière a été retrouvée morte devant son appartement à New York, très tôt le dimanche le 16 août 2015. La jeune femme de 33 ans a été poignardée à mort par Lamar Davenport, son (ex ?) compagnon. Sur la photo à gauche, l'ex-femme de Morgan Freeman, Myrna Colley-Lee. Image du 21 mai 2005, soirée de cérémonie de clôture du 58ème festival international du film de Cannes.
De nouveaux éléments et témoignages dans l'affaire du sordide assassinat d'E'Dena Hines.

Dans la nuit de samedi à dimanche, E'Dena Hines, la petite-fille de Morgan Freeman (via Jeanette Adair Bradshaw, la première femme de l'acteur), a été poignardée à mort, dans le quartier de Washington Heights, au nord de Manhattan. Le présumé coupable, son boyfriend Lamar Davenport, semblait avoir procédé à ce qui s'apparente à un exorcisme. Les premiers rapports signifiaient même que Lamar, apprenti rappeur de 30 ans, hurlait "Sors d'ici, démon !" tandis qu'il était penché au-dessus du corps de sa petite amie. Un voisin du couple, qui résidait dans ce quartier, a affirmé à la police qu'il répétait "Jésus Christ est né" alors que sa compagne agonisait. Arrêté par les forces de l'ordre alors qu'il continuait de poignarder le corps inanimé d'E'Dena, Lamar Davenport a été conduit à l'hôpital pour y subir des tests psychologiques. Sur le papier, rien ne laissait penser que le jeune homme allait agir de la sortir si l'on en croit son meilleur ami, qui assure que Davenport et Hines étaient "aux anges" quelques heures seulement avant le drame.

Sauf que Lamar Davenport n'était pas le gendre si idéal, d'après l'enquête menée par TMZ. En effet, le jeune meurtrier – qui est accusé d'homicide involontaire et devra répondre de ses actes devant la justice – avait un lourd passif avant de poignarder la petite-fille de l'acteur Morgan Freeman. Accro à la drogue, il avait été arrêté en juillet 2014 après avoir apporté de la cocaïne dans le parc d'attractions Magic Mountain (au nord de Los Angeles). Il avait été déféré devant le juge sur ce chef d'accusation, mais le magistrat lui avait laissé le temps de se soigner en centre de désintoxication. Davenport était supposé comparaître à nouveau en février dernier, pour valider les progrès effectués grâce à ce passage en rehab, mais l'homme ne s'est jamais présenté et faisait, depuis, l'objet d'un mandat d'arrêt. On ignore de fait si la cure de désintoxication a été bénéfique...

"Il n'y avait rien dans sa relation avec Lamar qui indiquait un problème de ce genre", souligne Tami Dunn, une amie très proche d'E'Dena Hines. "Il était calme et même s'il n'était pas la personne la plus sociable que j'aie rencontrée, il n'avait pas de côté sombre. Il semblait l'aimer et elle parlait de lui de manière positive."

Depuis, d'autres témoignages sont venus apporter des détails sur cette nuit tragique et sanglante. George Hudako, un riverain, raconte ainsi à People qu'il entendait des sons, "grognements et gémissements", et qu'il a commencé à s'inquiéter lorsqu'il a entendu un homme hurler. Regardant par la fenêtre de chez lui, il découvrait alors "une jeune femme étendue avec la tête tournée vers [s]on appartement". "Elle portait un jean coupé et un top marron. Il y avait ce type qui était sur elle avec sa main qui allait et venait [il continuait de la poignarder, NDLR]. J'entendais ce même homme dire 'Au nom du seigneur Jésus, Démon, je t'ordonne' ou quelque chose comme ça." Horrifié, Hudako a donc appelé le 911 - numéro d'urgence aux Etats-Unis - alors que Davenport continuait son exorcisme. "Par moment, elle disait, 'stop, Lamar'. Je vois encore sa main aller et venir. Un gars lui disait, 'Lamar, dégage'", avant que ce dernier soit arrêté.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image