Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre lui dédie un texte bouleversant

Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre lui dédie un texte bouleversant
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Claude Brasseur et son fils Alexandre dans les coulisses du Festival de Ramatuelle, pour la pièce "La Colère du Tigre". © Cyril Bruneau / Festival de Ramatuelle / Bestimage
12 photos
Lancer le diaporama
Claude Brasseur et son fils Alexandre dans les coulisses du Festival de Ramatuelle, pour la pièce "La Colère du Tigre". © Cyril Bruneau / Festival de Ramatuelle / Bestimage
Alexandre a perdu son père Claude. La douleur est là, le besoin de lui rendre hommage aussi. Le comédien lui a dédié un texte magnifique, dévoilé par "Paris Match". Il y évoque leur silence, leur complicité, leurs souvenirs.

Le 31 décembre 2020, le magazine Paris Match a rendu hommage à Claude Brasseur, décédé mardi 22 décembre à l'âge de 84 ans, avec une couverture d'une beauté absolue. Sur celle-ci, on peut voir l'acteur et son fils Alexandre. Une photo en noir et blanc où le fils prend son père dans les bras, image touchante, comme le texte écrit par la star de Demain nous appartient pour son père. Pour Paris Match, Alexandre Brasseur a en effet fait appel à ses souvenirs.

"Il est parti un 22 décembre, le jour de la naissance de son père. A leur manière, ils se sont rapprochés pour l'éternité. Il est parti un 22 décembre, trois jours avant Noël, l'un des plus précieux, des plus délicieux moments de mon enfance", débute le fils endeuillé.

On s'est retrouvés tard et puis il est parti

Les premiers souvenirs heureux rapportés par Alexandre sont donc ceux de Noël, une fête qui durait "quatre ou cinq jours" et où famille et amis étaient conviés. "Mon père avait ses failles. (...) L'homme les fuyait parfois dans les extrémités de la vie. Il les gommait dans les grandes tables, l'amitié, la fraternité, la famille, et dans le rire", explique-t-il. Des failles dont Claude Brasseur parlait peu avec son fils. Il faut dire qu'il leur a fallu du temps pour apprendre à se parler. "Il s'est confié sur le tard", confie Alexandre qui révèle que les blessures de son père, le rapport de celui-ci avec sa mère, Odette ou avec son père, Pierre, sont des sujets qui ont été abordés "vers la fin de sa vie". "On s'est retrouvés tard. Entre père et fils c'est toujours trop tard... On s'est retrouvés tard et puis il est parti", continue Alexandre.

Le comédien de 49 ans a toujours admiré son papa et le suivait enfant sur les plateaux le mercredi. C'est lui qui lui a donné le goût de la comédie. Alexandre se rappelle de cette fois, à l'âge de 14 ans, où il a dormi dans un refuge avec son papa, "les électros et les machinos" pour le tournage de Les loups entre eux en 1985. C'était "une des plus belles soirées" de sa vie.

Je n'ai jamais jugé mon père

Un des autres grands moments père-fils remonte à 2007. Ils ont joué ensemble dans la pièce de Guitry Mon père avait raison. Une collaboration qui a pris sens quand "chacun a goûté à la vie de l'autre", lors de la tournée. "La journée il venait avec moi visiter les villes et les musées. Un tour de France main dans la main qui nous a rapprochés", déclare-t-il.

Puis, arrive l'hommage à proprement parler d'Alexandre Brasseur : "Claude a vécu pleinement, effrontément. Il a souvent été persuadé que je le jugeais. Je n'ai jamais jugé mon père. A sa place, peut-être que, parfois, j'aurais fait pire. On ne doit juger, on doit chercher à comprendre, à accepter. J'ai aimé mon père sans condition. Je me souviendrai toujours de la chaleur de ses mains quand il vibrait. Il était brûlant. Il était vivant." Le père d'Alexandre Brasseur a été "aimé, choyé, entouré, dorloté, caressé" et le fils rend hommage à sa mère Mimi, "une sainte" qui lui a offert "l'amour fou jusqu'au bout".

Alexandre Brasseur conclut : "La nostalgie d'hier m'envahit déjà. Je repense à notre dernière promenade. Nous avons marché dans le Paris qu'il aimait, bras dessus, bras dessous, à son rythme. Nous nous sommes assis à la terrasse du Vagenende, boulevard Saint-Germain. On a bu des spritz et regardé les filles. On était bien. C'était un moment rêvé entre un père et un fils, un moment simple et lumineux comme ce beau mois de juin qui l'a vu naître."

Tout est dit.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image