Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Olivier Duhamel admet des "attouchements" : "une énorme bêtise" mais aucun souvenir de viols...

9 photos
Voir 9 photos
Entendu par la police le 13 avril 2021, dans le cadre de l'affaire le visant pour des faits supposés d'inceste, Olivier Duhamel a fini par admettre une partie des accusations contre lui. S'il a reconnu des gestes déplacés contre son ex beau-fils, il donne des détails différents sur les actes et les périodes rapportés dans "La Familia Grande" de Camille Kouchner.

Ex-député européen et politologue reconnu, Olivier Duhamel vit désormais reclus, dans le 5e arrondissement de Paris, suite aux accusations d'inceste révélées par le livre La Familia Grande de Camille Kouchner. Son ancienne belle-fille affirme qu'il a abusé de son frère rebaptisé Victor - qui a porté plainte et a été entendu par la police - dans les années 1980 et, le 5 janvier 2021, une enquête était ouverte contre lui. Il a été interrogé par les policiers de la Brigade de protection des mineurs (BPM) le 13 avril. L'occasion de quelques aveux...

Comme le rapporte Le Parisien, Olivier Duhamel a fini par parler pour livrer sa version des faits. "Il a évoqué une énorme bêtise, une faute impardonnable au regard de la différence d'âge. Pour autant, il a cherché à minimiser les faits", a ainsi relaté une source proche du dossier. Le quotidien révèle qu'il a admis des attouchements entre caresses et baisers. Toutefois, il a affirmé n'avoir aucun souvenir de viols contre Victor. "Je ne m'en souviens pas, mais si il le dit, c'est que ça doit être vrai", a-t-il lâché. Dans son ouvrage, Camille Kouchner affirme qu'Olivier Duhamel aurait notamment forcé son frère à des fellations, pendant deux ans, dès qu'il était âgé de 13 ans.

L'ancien politologue a admis des visites nocturnes dans la chambre de Victor mais a affirmé de son côté que cela n'aurait pas duré plus d'un an et que ses premiers actes de nature sexuelle n'auraient commencé que lorsque le jeune homme avait 15 ans, à l'occasion d'un voyage. Comme le précise Le Parisien, ce détail a une importance aux yeux de la justice "car l'infraction est aggravée en cas de violences sexuelles commises sur des enfants en dessous de cet âge". Olivier Duhamel a été incapable d'expliquer aux enquêteurs ce qui l'a poussé à abuser de Victor mais a tenu à préciser qu'il n'avait jamais touché aucun autre enfant. Une première fois confronté à ses actes, dans un cadre privé il y a quelques années, il s'était alors défendu en évoquant une relation consentie et soi-disant amoureuse...

A l'issue de son audition libre, Olivier Duhamel a pu regagner son domicile. Les faits sont prescrits et la plainte de son ex beau-fils devrait être classée sans suite ; pour rappel une enquête judiciaire avait été ouverte pour les mêmes faits en 2011 mais sans plainte de Victor et là aussi classée sans suite. Le politologue ne devrait donc pas être poursuivi.

Toujours côté justice, son fils adoptif Simon - recueilli du temps de son mariage avec la défunte Evelyne Pisier - est lui toujours en détention provisoire dans l'affaire de rébellion, délit de fuite et agression où il est accusé dans le Sud de la France.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image