Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Oprah Winfrey victime de racisme ? La vendeuse incriminée ne comprend pas

Oprah Winfrey victime de racisme ? La vendeuse incriminée ne comprend pas

Que s'est-il réellement passé du côté de la Bahnhofstrasse à Zurich ce week-end ? Alors qu'Oprah Winfrey prétend avoir été victime d'un acte raciste de la part d'une vendeuse, cette dernière dément formellement les propos de la papesse des médias...

Dans un entretien accordé à Larry King, Oprah Winfrey, qui pèse au bas mot 2,8 milliards de dollars, racontait comment en marge du mariage grandiose de sa très bonne amie Tina Turner, elle avait été victime de racisme de la part de la vendeuse d'une boutique de luxe en Suisse, qui avait refusé, selon elle, de lui présenter un sac à main au motif qu'elle n'aurait pas eu les moyens se le payer. Si celle que beaucoup considèrent comme la plus puissante des femmes aux États-Unis avait pris ça à la rigolade, évoquant l'idée d'acheter tout le magasin, la vendeuse incriminée ne rigole pas du tout.

La jeune femme s'est justifiée dans les médias et a vigoureusement démenti les propos d'Oprah Winfrey dans une interview au SonntagsBlick. Selon elle, Oprah Winfrey lui aurait expliqué qu'elle n'était jamais entrée dans ce genre de boutiques en Suisse. "Je n'étais pas certaine de ce qu'il fallait lui présenter", a poursuivi la vendeuse qui aurait alors décidé de lui présenter un sac créé pour Jennifer Aniston, lui expliquant qu'il existait en différents coloris et matériaux.

"Mme Winfrey a alors jeté un regard sur l'étagère derrière moi, là où se trouvait le sac en crocodile à 35 000 francs suisses. Je lui ai expliqué qu'il s'agissait du même sac que celui que je tenais en mains, mais que ce modèle était beaucoup plus cher et que je pouvais volontiers lui montrer d'autres sacs à main", ajoute-t-elle, tout en précisant qu'elle pouvait lui montrer ledit sac si elle le souhaitait. "Mme Winfrey a alors jeté un coup d'oeil autour d'elle, mais n'a plus rien ajouté. Elle n'a pas passé plus de cinq minutes dans la boutique", conclut-elle. La vendeuse a donc nié avoir tenu des propos racistes et lui avoir refusé le sac sous prétexte qu'elle ne pouvait se l'offrir. "Mon anglais est correct, mais pas excellent", justifie-t-elle encore.

Sa version concorde donc avec la première explication donnée par sa patronne, invitée elle aussi au mariage de Tina Turner. "Notre vendeuse a invité Madame Winfrey au premier étage pour lui montrer des sacs semblables", a-t-elle déclaré au journal helvétique Blick.

Bien difficile dans ces conditions de savoir qui a raison... Toujours est-il qu'une marque a profité du buzz créé par Oprah Winfrey pour sortir un publicité aussi drôle que peuvent l'être les Suisses. Vögele Shoes a sorti une publicité avec de nombreux sacs accompagné du slogan suivant : "Nos vendeuses montrent volontiers les sacs à tout le monde. Y compris aux animatrices de talk-show américains." Le tout en précisant que leurs articles coûtent eux moins de 35 000 francs...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image