Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Paul Verhoeven président : Le réalisateur de Basic Instinct au sommet !

Tout sourit au cinéaste hollandais.

Robocop, Total Recall, Basic Instinct... C'est lui. Le cinéaste néerlandais Paul Verhoeven, 78 ans, va présider du 9 au 19 février 2017 le jury de la 67e édition du Festival du film de Berlin. Il succède à cette fonction à Meryl Streep qui avait remis l'Ours d'or à Fuocoammare de Gianfranco Rosi, un documentaire sur les migrants à Lampedusa.

Paul Verhoeven "a travaillé dans différents genres, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis. La palette de son travail cinématographique reflète sa créativité, la diversité, l'audace ainsi que sa volonté d'expérimenter", a déclaré le directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick, cité dans un communiqué.

Après une vingtaine d'années passées à Hollywood, le cinéaste est reparti aux Pays-Bas dans les années 2000 pour y tourner Black Book (2006), un film sur l'occupation de son pays par les nazis, avant de se consacrer à l'écriture. Dix ans plus tard, il fait un coup d'éclat à Cannes avec son thriller Elle, dans lequel Isabelle Huppert tient le premier rôle. Le film représentera la France aux Oscars en février prochain et on murmure que la comédienne française pour même être nommée comme meilleure actrice.

Chantre du cinéma subversif et violent, Paul Verhoeven est revenu récemment pour le site IndieWire sur l'idée d'un remake de Starship Trooper : "Nous avons réussi à faire ce film, qui est particulièrement subversif et politiquement incorrect parce que Sony changeait de leadership tous les trois ou quatre mois. Personne ne regardait les rushs, ils n'avaient pas le temps, ils se faisaient renvoyer tous les trois ou quatre mois. Du coup, on s'en est tiré parce que personne n'a rien checké." Le remake restera proche du livre de Robert A. Heinlein (Étoiles, garde-à-vous !), alors que le film de Verhoeven s'en détachait : "On dirait bien que ce retour au texte collera parfaitement à la présidence Trump."

Bande-annonce du film Starship Troopers (1997)
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel