Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Paul Walker, mort à 40 ans : Stars et amis inconsolables après son atroce crash

Vin Diesel a perdu celui qu'il considérait comme son 'frère'. Paul Walker, star de Fast & Furious, a été tué à 40 ans le 30 novembre 2013 dans le crash d'une Porsche Carrera GT que conduisait son ami Roger Rodas à Santa Clarita, au nord de Los Angeles.
30 photos
Lancer le diaporama
Vin Diesel a perdu celui qu'il considérait comme son 'frère'. Paul Walker, star de Fast & Furious, a été tué à 40 ans le 30 novembre 2013 dans le crash d'une Porsche Carrera GT que conduisait son ami Roger Rodas à Santa Clarita, au nord de Los Angeles.

Junkie de l'adrénaline, comme il se définissait lui-même positivement, Paul Walker a connu dans l'après-midi samedi 30 novembre 2013 son dernier shot.

Acteur star de la franchise Fast & Furious, beau gosse aux qualités humaines unanimement louées et doublé d'un philanthrope actif, fan du commandant Cousteau (dont il rencontra le fils Jean-Michel) et passionné de biologie marine, d'océans, de chiens, de surf, de grosses voitures de sport évidemment, l'Américain a trouvé la mort à tout juste 40 ans dans des circonstances effroyables lorsque la Porsche Carrera GT dont il était le passager, conduite par son ami Roger Rodas, a percuté un pylône d'éclairage puis a explosé à Valencia, dans la ville de Santa Clarita (nord de Los Angeles). Lui qui avait connu la gloire avec un rôle comme prédestiné dans la fameuse saga inspirée des courses de rue - ces courses que, plus jeune, il disputait dans la Cité des Anges sans savoir que cette route le mènerait si loin -, a été stoppé net dans sa trajectoire sur l'autoroute du succès, avec un bolide pour cercueil. Et il laisse derrière lui une fille de 15 ans, Meadow, née d'une ancienne histoire, qui avait récemment quitté Hawaï pour s'installer en Californie afin de se rapprocher de son papa.

Des amis qui assistent, impuissants, au drame...

Tristement, c'est au cours d'une manifestation caritative organisée au profit de son association Reach Out Worldwide (qui vient en aide aux populations victimes de catastrophes, comme lors des séismes au Chili et à Haïti en 2010, où il s'était déplacé) et en particulier des sinistrés du typhon Haiyan qui a ravagé les Philippines, que l'accident fatal s'est produit. Il s'agissait d'une exhibition de voitures de sport à la concession Always Evolving, un garage spécialisé dans ces puissants bolides dont il était actionnaire et que dirigeait son ami Roger Rodas. Au cours de l'événement, les deux "frères d'armes" (ami de longue date de Walker, rencontré sur un circuit, Rodas était devenu son conseiller financier) ont eu envie, comme cela se fait souvent lors de ce type de rendez-vous, de se payer une virée dans l'un des modèles exposés. L'accident a eu lieu à moins de 500 mètres du garage, alors qu'ils rentraient après 20 minutes de balade.

La violence du choc a été extrême, et, alors qu'une enquête a logiquement été ouverte par la police locale, la vitesse excessive a d'ores et déjà été pointée du doigt par les autorités, qui ont relevé des traces de gomme pouvant induire une conduite dangereusement sportive près de la carcasse de la Porsche pulvérisée. Lors de l'accident, la voiture a explosé et pris feu, ce qui n'a laissé aucune chance à ses occupants, dont l'état des corps, carbonisés, rendra leur identification formelle compliquée. Lorsque les secours sont arrivés sur place, il était évidemment trop tard. Témoins de la scène, des invités de l'événement caritatif, des employés d'Always Evolving et des proches de Walker et Rodas ont même tenté d'intervenir, y compris le fils de 8 ans de Roger Rodas (lequel, ironie du sort, avait fondé il y a plusieurs années une fondation en faveur des orphelins d'El Salvador, dont il était originaire), heureusement rattrapé à temps par un ami de la famille. Avec leurs extincteurs, ils ne pouvaient rien face aux flammes qui dévoraient l'engin et ses passagers. "Ils étaient piégés. On a essayé, on a essayé", ressasse avec douleur l'un d'entre eux.

Choquant pour les personnes présentes sur place, le crash fatal à Paul Walker et son ami a plongé dans l'effroi - un effroi démultiplié par la publicité de l'accident, dont des images ont même circulé sur YouTube - le tout-Hollywood. A commencer par l'équipe de Fast & Furious 7, que Paul Walker, incarnant l'agent Brian O'Conner, tournait encore quelques heures auparavant avec Vin Diesel, comme l'indique son dernier tweet ("Les garçons sont de retour ! Vous êtes prêts ?", avait-il écrit en commentaire d'une photo le représentant avec son partenaire de jeu). Bill Townsend avait lui aussi publié une photo avec le beau blond aux yeux bleus quelques heures avant le drame.

De Vin Diesel, Ludacris et The Rock à James van der Beek, Alyssa Milano, Jessica Alba ou Rachel Leigh Cook : les stars inconsolables, orphelines d'un frère exceptionnel, d'un ami en or, d'un homme de bien dans la jungle hollywoodienne

Vin Diesel, qui campe Dominic Toretto dans la saga dont le prochain volet était prévu pour l'été 2014, a été parmi les premiers à réagir, salement affecté : "Mon frère, tu vas tellement me manquer. Je suis totalement sans voix. Le paradis a gagné un nouvel Ange. Repose en paix", a écrit l'action man de 46 ans en légende d'une photo postée sur son compte Instagram. Ludacris, qui reviendra lui aussi dans le septième épisode de la franchise dans laquelle il était apparu pour la première fois dans 2 Fast 2 Furious, a partagé son chagrin sur son mur Facebook, postant une image de l'équipe du film et écrivant : "Ta bonté d'âme, on l'a sentie dès le début, partout où tu passais tu laissais une empreinte indélébile, nous étions comme des frères et nos anniversaires tombaient à un jour d'écart, et tu tiendras toujours une place dans nos coeurs @paulwalker ta mémoire vivra à jamais. R.I.P."

Dwayne Johnson, alias The Rock, a adressé ses condoléances à la famille du défunt, ajoutant : "Nous puisons notre force... dans sa lumière. Je t'aime, mon frère." Quant à Tyrese Gibson, qui joue Roman Pierce dans F&F, il semblait au bord de l'hystérie, inconsolable : "Mon coeur me fait tellement souffrir, personne ne pourra me convaincre que c'est vrai. Mon Dieu, envoyez un signe car je n'arrive pas à comprendre. J'ai mal, mon coeur est brisé, personne ne pourra me convaincre que c'est vrai." Un désespoir poignant... Et d'ajouter : "S'il vous plait, priez de toutes vos forces pour sa fille unique et sa famille."

Au déni de Tyrese répondait celui d'Alyssa Milano. La star de Charmed a tweeté : "Non, @RealPaulWalker. Non. Non. Non. Repose avec les anges. Toi. Quel adorable garçon. #beauty #love #RIP."

James van der Beek, qui avait partagé l'affiche avec Paul Walker en 1999 d'American Boys (Varsity Blues), a confié combien il avait "le coeur gros" et a eu une pensée particulière pour Meadow. "Je me souviens simplement à quel point c'était une personne tout naturellement en or. Il avait cette manière d'être, ce "truc"... #rippaulwalker #TeamPW", a loué avec émotion la star de Dawson. Autre vedette de Dawson à avoir tourné avec Paul Walker, Joshua Jackson a témoigné lui aussi : "Dur d'imaginer que quelqu'un à ce point plein de vie ait été emporté si tôt. Mes pensées vont vers sa famille. RIP Pauly Walker", a écrit celui qui avait joué à ses côtés dans The Skulls (2000), à l'instar de Hill Harper (qui a souligné le charisme et la générosité exceptionnels du défunt), film qui lui avait valu de se faire repérer pour Fast & Furious par le producteur Neal H. Moritz. Cette année, Paul Walker s'était remémoré cette incroyable aubaine dans les colonnes de Motor Trend : "Universal est venu me trouver avec un article parlant des courses de rue à Los Angeles, et moi j'étais là, genre "c'est une blague ? J'ai grandi en faisant exactement ça du côté de Peoria dans la Sun Valley !" Ils m'ont demandé si je voulais le faire. Il n'y avait même pas de scénario, rien, mais j'ai dit "Et comment, que je veux le faire !"."

Rachael Leigh Cook, qui avait connu Paul Walker sur le tournage de Elle est trop bien dont elle tenait le rôle principal au côté de Freddie Prinze Jr., a fait savoir que "Paul était une personne véritablement bonne dans une ville de personnages discutables" et a déploré "la pire des tragédies" quant à sa disparition.

Jessica Alba, qui s'est souvenu de sa collaboration avec Walker pour Into the Blue (2005) a fait le portrait d'une personne "tellement douce et sensée", tandis que Ryan Philippe, qui le connaissait notamment pour avoir tourné avec lui dans Flags of Our Fathers, écrivait : "Paul était un chic type. Consciencieux et pas aliéné par Hollywood. Il savait qu'il y avait bien mieux dans la vie et a vécu en conséquence. C'était cool de te connaître, frangin." "Plein d'amour pour Paul Walker, a réagi James Franco. Quelle tristesse. Il a donné tant de joie."

"J'ai interviewé Paul à de nombreuses reprises, s'est remémorée la très glamour animatrice d'Extra Maria Menounos. Très gentil et modeste. Quelle tragédie. J'ai perdu mon cousin dans un accident de voiture - horrible." "Nous avons perdu, un homme et un père exceptionnel, décontracté, gentil, cool", a estimé Gabrielle Union, qui avait eu un petit rôle dans Elle est trop bien.

Goldie Hawn a parlé pour les siens : "Notre famille pleure la perte de Paul. Un être très spécial. Nos prières pour sa famille bien-aimée."

De bébé star à junkie de l'adrénaline : un homme passionné et épanoui, qui avait tout pour lui

Aîné d'une fratrie de cinq issue de la classe laborieuse, Paul Walker avait été un enfant star. Sa mère, mannequin, lui faisait passer des castings dès ses premières années, et, à 2 ans, il figurait dans une campagne pour les couches Pampers. Plus tard, il expliquera qu'il ne s'agissait pas d'une volonté de lui faire avoir une carrière dans le showbiz, mais plutôt d'une manière d'aider financièrement sa famille à vivre. Après un certain nombre d'apparitions télé dans les années 1980, puis un rôle récurrent dans Les Feux de l'amour en 1992-1993, il fait ses débuts au cinéma comme surfeur (une de ses grandes passions) avec le premier rôle de la comédie Meet the Deedles en 1998.

Ayant pris la bonne vague, il enchaîne avec quelques seconds rôles (notamment dans Elle est trop bien, porté par Freddie Prinze Jr. et Rachel Leigh Cook, et American Boys [Varsity Blues], en 1999) avant de mettre le pied sur l'accélérateur avec le début de la saga Fast and Furious en 2001. Succès surprise au box-office, le premier volet de Fast and Furious, dans lequel le séduisant blond aux yeux bleus donnait vie à l'agent Brian O'Conner, deviendra une franchise à succès, et Paul Walker reprendra son rôle dans cinq des six épisodes suivants. Et même le septième, qu'il était en train de tourner avec Vin Diesel et attendu pour l'été 2014... Quelques heures encore avant sa mort, cet amoureux de la nature et de l'aventure qui avait également été le héros du périple en traîneau à chiens dans le Disney Antartica, Prisonniers du froid (il était aussi un amoureux notoire des animaux et avait des chiens) postait sur Twitter : "Les garçons sont de retour. Vous êtes prêts ? #TeamPW #FastFridays." Sa dernière course défiant la mort.

Mais avant, comme un testament de celui qui apportait tant aux autres, on aura l'occasion de le voir dès ce mois de décembre dans Hours, thriller catastrophe d'Eric Heisserer plongeant Paul Walker dans l'enfer de l'ouragan Katrina, lui qui, dans la vraie vie, s'était déplacé en 2010 au Chili et à Haïti avec les équipes de son association Reach Out Worldwide pour venir en aide aux victimes des séismes.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel