Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

PSG-OM : David Beckham excité, la Beck'Cam braquée, Barton et Foucault remontés

"Beckham est une grande star hors du terrain, mais sur le terrain, pour être honnête, ce n'est pas une grande inquiétude. Il fait beaucoup moins peur que quand il jouait en Premier League. Ce serait naïf de se concentrer sur David Beckham" : comme d'habitude, le clasico du football français, entre l'OM (3e) et le PSG (1er), était lancé avant même que l'arbitre donne le premier coup de sifflet.

Fidèle à son sens de l'hospitalité sur un terrain, lui qu'on définit toujours en premier lieu par sa hargne et son agressivité synonyme de cartons rouges, le Britannique de Marseille Joey Barton a pris soin de préparer le terrain pour son compatriote. Avec sa franchise habituelle, Barton a même admis que le Spice Boy et lui n'ont en fait rien en commun et sont de parfaits antagonismes.

D'ailleurs, a contrario de Barton, David Beckham n'est pas rentré dans le jeu des provocations d'avant-clasico, qui sera, événement oblige, inauguré par le Brésilien Ronaldo (l'occasion d'admirer son impressionnante métamorphose). Les Qataris ont vu les choses en grand. Le mari de Victoria Beckham, recrue phare du mercato hivernal du PSG qui a beaucoup tardé à effectuer son premier entraînement sous ses nouvelles couleurs, devrait débuter sur les pelouses de Ligue 1 ce dimanche 24 février 2013 à 21 heures, au Parc des Princes, convoqué dans le groupe retenu par l'entraîneur Carlo Ancelotti. Et c'est presque une obligation marketing, même si Ancelotti s'en défend, que de le faire entrer, ne serait-ce que quelques minutes, sur le terrain. Un nouveau "home" footballistique qui lui promet sans aucun doute un accueil hystérique, à la hauteur de sa légende et de sa médiatisation. Le Marseillais Mathieu Valbuena, qui pourrait bien se frotter à lui si Beckham entre en jeu, a confié dimanche que, pour l'OM et ses supporters, c'est quasiment un match de Ligue des Champions : "Depuis deux ans, la rivalité est à nouveau exacerbée. Car elle ne repose pas seulement sur l'identité marseillaise mais aussi sur la rivalité sportive. C'est un rêve, presque une obsession, pour les supporters de surpasser l'équipe galactique de Paris. Tu sens que, pour eux, ce serait une sacrée jouissance de les battre." Jean-Pierre Foucault, lui, s'est montré beaucoup moins diplomate, assénant sur BFM TV : "Il faut de l'âme. Nous nous sommes un vrai club de foot, eux ils sont une banque. Je pense que le foot va gagner."

A la veille de toucher ses premiers ballons en match sous les couleurs parisiennes, sous le regard de sa Posh Spice, revenue spécialement de Londres - sans les enfants cette fois - pour y assister, David Beckham ne jouait toutefois pas les ignares, déclarant samedi via le site internet du PSG qu'il était "très excitant de découvrir un nouveau match très particulier". "J'ai joué beaucoup de chocs dans ma carrière, tels que les duels entre l'AC Milan et l'Inter, le Real Madrid et Barcelone, ou le Galaxy et Chivas", rappelait par la même occasion le milieu de terrain de 37 ans, dont le dernier match remonte au 1er décembre et la finale de MLS remportée avec le Los Angeles Galaxy.

Ô joie pour les supporters parisiens, pressés de voir leurs vedettes Ibrahimovic, Beckham ou encore Lavezzi en découdre avec les visiteurs phocéens dans un match qui a évidemment induit un dispositif de sécurité draconien, Carlo Ancelotti avait confirmé samedi ce que tous attendaient : la présence du Spice Boy dans le groupe retenu pour la rencontre, lui qui avait manqué le déplacement des Parisiens à Sochaux le week-end dernier, soldé par une cuisante défaite. "Il pourra jouer après une semaine de travail, sans problème. Pas forcément pour commencer. Pour jouer", a fait savoir le technicien italien, sans donner trop d'indices sur la position ("dans l'axe du milieu de terrain") ou le rôle de Becks, mais en précisant qu'il était en condition de "jouer un match entier" et en soulignant encore une fois "l'expérience, la qualité, le professionnalisme" qu'il peut apporter.

"Il a bien travaillé et il est en bonnes dispositions physiques et mentales. Il a envie de jouer et il est en condition de commencer. Il est capable de jouer un match entier. Tous les tests ont été bons mais je ne suis pas surpris, je le connais. Il est très professionnel, concentré et très heureux d'être ici. Il a une très bonne relation avec ses autres coéquipiers. C'est le même joueur que j'avais connu à Milan, il a juste 3 ans de plus mais avec les mêmes qualités et caractéristiques", a encore dit Carlo Ancelotti, comme un pied-de-nez à ceux qui pointent du doigt l'âge avancé de cette recrue très people.

David Beckham, qui portera le n°32, sera le 400e footballeur à porter le maillot du PSG, deux jours après le batpême d'un nouveau logotype pour le club, que domine désormais l'inscription Paris. Et, confirmant à quel point ses débuts avec le PSG donnent dans le sensationnalisme, il aura, braquée sur lui, une caméra dédiée : la Beck'Cam (évidemment...), qui, parmi les 40 caméras de Canal+, le suivra tout au long d'une rencontre qui sera suivie dans le monde entier. Ainsi, même s'il doit cirer le banc, Beckham sera de la partie, quoi qu'il arrive.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel