Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Quatrième dose de vaccin : Une hypothèse qui peut se concrétiser ?

Quatrième dose de vaccin : Une hypothèse qui peut se concrétiser ?
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
13 photos
Le spectre de la quatrième dose est sur toutes les lèvres, depuis qu'une dose de rappel du vaccin est demandée pour mieux lutter contre le coronavirus. Le professeur Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, s'est exprimé devant le Sénat à ce sujet, se voulant le plus transparent possible.

Régulièrement auditionné, Jean-François Delfraissy a été interrogé par le Sénat le 8 décembre 2021 dans le cadre de la crise sanitaire de la Covid-19, notamment pour s'exprimer sur les nouveaux variants et la vaccination. En plein dans la campagne pour le rappel de la troisième dose, le médecin et professeur de médecine français, spécialisé dans l'immunologie, a également fait part de sa position, délicate, sur la quatrième dose.

Président du conseil scientifique institué par le ministre de la Santé Olivier Véran pour conseiller le gouvernement dans la lutte contre la pandémie, le professeur Delfraissy est l'un des référents français sur la crise sanitaire. Le professeur a redit qu'après cette dose de rappel, la réponse immunitaire était démultipliée. Reste à savoir pour combien de temps. Il a ainsi déclaré devant le Sénat : "Pour l'instant, c'est un rappel, mais peut-être qu'il en faudra un quatrième, je ne sais pas. Je ne sais pas combien de temps va durer le rappel. (...) Dans une crise de ce type, il faut qu'on dise tout ce qu'on sait, et qu'on le mette sur la table, pour qu'on partage ce qu'on sait ou ne sait pas. Donc il est possible que nous ayons besoin à un moment donné d'une quatrième dose, pour rappeler, et dans quel délai, je ne le sais pas encore."

Autre point délicat sur lequel Jean-François Delfraissy est toutefois certain, ce sont les stocks de vaccin : "Il y aura suffisamment de doses de vaccin de rappel contre le Covid-19 si on utilise tous les vaccins à ARN-messager, c'est-à-dire du Pfizer mais aussi du Moderna." Il précise : "Les deux vaccins ont la même efficacité", celle du Moderna étant peut-être "légèrement meilleure" en dose de rappel, a assuré le médecin.

A cheval sur le respect des gestes barrières, le professeur Delfraissy a rappelé que pour limiter les effets de la cinquième vague et espérer des fêtes de Noël les plus sereines possible, il ne faut pas se reposer uniquement sur la vaccination : "Les fêtes pourront avoir lieu mais le fait de limiter le nombre de convives, de se faire un test avant, de vérifier que les plus âgés sont vaccinés... c'est du bon sens", a-t-il estimé. Le président de la République Emmanuel Macron croit de son côté "profondément" que les Français peuvent espérer passer des fêtes de fin d'année sereines. "Nous avons essayé à chaque fois d'avoir une réponse proportionnée" face à l'épidémie de Covid-19, a-t-il dit mercredi sur France Bleu Pays d'Auvergne, dans le cadre d'un déplacement dans l'Allier. Le gouvernement a décidé par ailleurs de ne pas toucher aux dates des congés scolaires de Noël, choisissant de dépister au maximum les enfants et en durcissant le protocole sanitaire dans les écoles.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image