Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Robert Downey Jr. payé 50 millions pour Avengers : ''N'est-ce pas dingue ?''

En couverture du GQ Magazine pour le mois de mai, Robert Downey Jr. s'est prêté à une longue interview au côté d'un journaliste, évoquant sa carrière, son passé sulfureux, ses envies d'Oscars, une éventuelle retraite de super-héros ou encore son salaire sur Avengers. Autant de sujets à propos desquels l'acteur américain de 48 ans n'a fait preuve d'aucune langue de bois. Florilège.

A l'instar du cinéma français où la transparence autour des salaires des acteurs et réalisateurs fait débat, à Hollywood, parler d'argent est une sorte de paradoxe. Autant les véritables stars hollywoodiennes cantonnées dans le secret ne s'aventurent pas sur ce terrain, autant celles qui sont connues pour leur franc-parler n'hésitent pas à en rire et à lâcher quelques bombes. Dans cette dernière catégorie, Robert Downey Jr. pourrait trôner en maître. L'acteur, dont on savait depuis mai 2012 qu'il avait touché bien plus sur Avengers en raison des succès commerciaux d'Iron Man et sa suite (2008 et 2010), a confirmé la fameuse somme circulant depuis : 50 millions de dollars. "N'est-ce pas dingue !?, s'écrit-il. Ils devaient être complètement bourrés. Je n'y crois pas !" Ce montant serait selon ses dires "ce qui est plus connu sous le nom de 'coût stratégique'", en référence au terme économique inventé par Nathan Thurm.

Une somme extravagante, qui n'a rien de choquant vu le succès des Iron Man (1,2 milliard de dollars dans le monde et probablement 2 avec le troisième opus bientôt en salles) et d'Avengers (1,5 milliard de dollars de recettes). Qui eut cru qu'en 2003 – alors que Robert Downey Jr. se donne comme challenge de sortir de la torpeur, des tracas judiciaires et autres addictions – qu'un tel acteur, au plus bas, serait devenu l'un des plus bankable d'Hollywood.

A ce sujet, Robert Downey Jr. ne manque pas de narcissisme et d'auto-dérision dans le regard qu'il porte sur le succès, l'industrie hollywoodienne et ses confrères concurrents. "Je suis probablement l'un des meilleurs" acteurs se laisse-t-il dire à GQ. "Mais ce n'est pas si important. Ce n'est pas comme si c'était le plus grand circuit ou génération d'acteurs qui se présentent maintenant." Pourtant, il le martèle, il n'est pas revanchard. Mais il savoure, en espérant un jour glaner un Oscar, au moins pour service rendu. Dans son entretien, il a glissé l'âge de "50 ans" pour une possible retraite de super-héros, lequel coïncide également avec la fin de son contrat pour Marvel et Iron Man, après Avengers 2.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel