Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Robert Pattinson, "un gros tas" sans le sport ? Etonnante confession...

16 photos
Lancer le diaporama
Robert Pattinson au Festival de Cannes 2014 pour la présentation du film The Rover le 18 mai 2014.
Le beau gosse britannique explique avoir un rapport à son corps qui en étonnerait plus d'un(e).

Actuellement à l'affiche de Life, où le spectateur le découvre en ami de James Dean fasciné par l'icône, Robert Pattinson est un homme libre. Émancipé d'Hollywood, comme son ex Kristen Stewart, R-Patz enchaîne les prestations intéressantes et les projets alléchants. Une liberté qui ne se borne pas aux envies de cinéma du beau Britannique.

Alors que son mariage avec FKA twigs se fait attendre, l'interprète d'Edward Cullen a fait une drôle de confession sur... son corps. Il faut dire que ce dernier en a fait saliver plus d'une en l'espace de cinq longs métrages de la saga Twilight. Pourtant, ce corps, Robert Pattinson semble avoir une relation distante avec lui. "J'ai toujours été assez mal à l'aise avec lui, confie l'intéressé à Studio Ciné Live. Je commence à peine à me sentir bien." Si Rob se sent mieux dans sa peau, c'est parce qu'il ressent moins ce fameux culte de la représentation selon lequel il faut être beau, musclé, parfaitement taillé. Celui qui s'avoue "pas très musculation" dévoile ainsi son "idée de l'enfer", à savoir : "Suivre un cours de danse comme l'a fait James Dean", pour prendre exemple sur le film Life dont il fait la promotion.

Pour l'heure, c'est donc sans la pression du milieu qu'il évolue. "Dès que j'en aurai besoin, je foncerai chez le chirurgien et je ferai remplacer tout ce qui peut l'être", ironise-t-il. Celui qui se pose encore des questions sur sa carrière - "la vérité, c'est que je ne sais pas vraiment où je veux aller" – affirme pourtant dans une autre interview qu'il n'aurait pas le même physique si cette fameuse "pression du milieu" n'avait eu un petit effet sur lui lorsque sa carrière a décollé. "Je suis très content de la vanité qu'implique ce métier parce que si je n'étais pas obligé de rester relativement en forme, je serais un gros tas", confie le beau brun au Times. À 29 ans, le héros de Cosmopolis et The Rover assure qu'il ne lui est plus aussi facile de retrouver un corps de rêve aujourd'hui que par le passé. "Avant, je pouvais me mettre au sport quatre semaines avant le tournage et ça fonctionnait. Aujourd'hui ? Plus rien ne se passe", lâche-t-il avec dépit, ajoutant qu'il a tellement peur du regard des gens qu'il a passé ses vacances dans un endroit on ne peut plus secret, "pour éviter qu'on photographie [sa] bedaine". Un propos tout en contraste avec le côté ultra-athlétique affiché par sa compagne Tahliah Barnett, la belle Anglaise, chanteuse et brillante danseuse de formation.

On retrouvera prochainement Pattinson dans L'Enfance d'un chef face à Bérénice Bejo, puis dans The Lost City of Z, un long métrage de James Gray actuellement en cours de production.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image