Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sophie Marceau clashée sur sa "passion pour les poules" : "Je veux bien mais..."

10 photos
Lancer le diaporama
L'actrice Sophie Marceau, 51 ans, a apporté son soutien au combat d'une association pour dénoncer la condition animale dans les élevages intensifs. Ce qui n'a pas été au goût de tout le monde...

Dimanche 20 mai, l'association L214 dévoilait une nouvelle vidéo choc avec en tête d'affiche une Sophie Marceau à la mine grave, dénonçant les conditions des poules élevées dans les élevages intensifs. Pour appuyer ses propos, des images parfois insoutenables captées par l'association L214 dans un élevage de poules pondeuses des Côtes-d'Armor. Un cri d'alarme et un engagement pour la cause des poules qui n'a pas été du goût de tous...

À commencer par la FNSEA, le principal syndicat agricole, qui a aussitôt réagi en dénonçant par la voix de son vice-président une méthode de communication "délétère". Étienne Gangneron a en effet notamment estimé dans un tweet que les élevages ciblés par l'association "ne représent[ai]ent que 0,5% du secteur". Mais sur Europe 1, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a attaqué frontalement Sophie Marceau. Une bonne manière de faire passer son message.

"Ces images-là sont-elles acceptables ? Non. Sont-elles la majorité ? Non", a-t-elle déclaré ce mardi 22 mai au micro de la matinale d'Europe 1. "Je veux bien que Sophie Marceau se découvre une passion pour les poules, c'est bien que les gens se passionnent pour ce sujet-là, mais regardons quelques réalités d'éleveurs. J'ai envie de l'inviter à venir visiter un élevage", a pesté la syndicaliste pour qui "ces images existent, mais elles représentent une à deux minutes sur 60 minutes de films".

Pour elle, la star française s'est associée à "des anti-viande" qui affichent "un militantisme radicalisé". Pour la présidente du FNSEA, "lorsque ces images, parfois vieilles, sont utilisées à des fins militantes la veille de l'ouverture [des débats] de la loi [sur l'alimentation et l'agriculture], on voit bien quelle est la finalité de ces organisations".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel