Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Sting, son concert au Bataclan : "Ce n'était pas facile"

Sting, son concert au Bataclan : "Ce n'était pas facile"
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Sting sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+, le 9 décembre 2016.
16 photos
Lancer le diaporama
Sting sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+, le 9 décembre 2016.
Le chanteur est revenu sur cette soirée particulière...

Le 12 novembre dernier, la veille du premier anniversaire des attentats de Paris, Sting a rouvert le Bataclan, salle de concert où 90 innocents ont perdu la vie après une attaque terroriste.

Devant 1500 personnes, dont un tiers était des rescapés et des familles des victimes, le chanteur britannique, accompagné de ses musiciens mais également du trompettiste Ibrahim Maalouf sur plusieurs morceaux, a enchaîné les titres. Une soirée particulièrement prenante pour l'homme de 65 ans. "C'était un moment particulier, mais c'était important d'y retourner un an après ces terribles attentats, déjà pour honorer la mémoire des personnes qui y ont perdu la vie mais aussi pour réhabiliter cette belle salle. On a commencé par une minute de silence (...) c'était une très belle soirée, je suis heureux de l'avoir fait mais ce n'était pas facile", a-t-il confié sur le plateau du Grand Journal de Canal+, le 9 décembre.

Puis, Sting est revenu sur les tweets terriblement haineux qui ont été postés suite à l'interprétation d'un morceau intitulé Inshallah. "Ça m'a surpris car pour moi l'attentat a visé tout le peuple et l'événement devait inclure tout le monde. C'est un beau mot. Ça veut dire la volonté de Dieu. C'est un mot de résignation, d'humilité, d'espoir et de courage", a-t-il déclaré.

C'est à l'occasion de la promotion de son nouvel opus 57th & 9th que Sting était invité sur le plateau du Grand Journal de Canal+.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image