Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Suicide de François Grenier à 39 ans : la vive émotion de Yael Naïm et Renaud Capuçon

8 photos
Voir 8 photos
La crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus est devenue une crise économique pour beaucoup. Le musicien François Grenier, vivant très mal la période, s'est ainsi donné la mort. Une nouvelle terrible pour le monde culturel, qui a suscité une vive émotion.

Le 17 mars 2021, le discret musicien François Grenier, spécialiste de musique baroque, s'est suicidé à seulement 39 ans, chez lui à Lille. Il souffrait notamment des mesures impactant le monde culturel entre les interdictions de concerts, les annulations de spectacles et la crainte de revenus qui s'envolent. Plusieurs artistes lui ont rendu hommage.

Le journal Le Parisien, qui a suivi les obsèques de François Grenier, a récolté les mots émus de la chanteuse Yael Naim qui avait eu l'occasion de travailler deux fois avec lui. Elle s'est ainsi souvenue d'un "musicien extrêmement doué et passionné" et a évoqué sa "tristesse d'apprendre sa mort". Même sentiment du côté du musicien Renaud Capuçon. "Je connais beaucoup de musiciens qui perdent l'envie, le muscle, le goût de jouer. Les gens nous prennent parfois pour des enfants gâtés nombrilistes, mais nous les artistes, nous vivons pour la scène, pour la rencontre avec le public. On joue avec notre âme. Ne plus faire de concerts, ne plus entendre le téléphone sonner, ne plus voir d'horizon... ça rend fou à force. Le monde de la culture est en train de craquer", a-t-il clamé. En cela, il partage les mêmes peurs que ses confrères artistes du cinéma ou du théâtre, qui interpellent tous les jours leur ministre, Roselyne Bachelot....

Quant à François Grenier, pianiste-claveciniste qui co-dirigeait des ensembles ou donnait des cours dans les écoles, son suicide était en partie expliqué par son compagnon Hervé. "Les concerts, les répétitions hebdomadaires... tout s'était arrêté. L'automne est arrivé comme une deuxième lame. Une nouvelle fois, les plans retombaient à l'eau. Il n'en voyait pas le bout. Il s'inquiétait pour l'avenir. Le doute s'est installé, la déprime. Il y a un mois, il a basculé", a-t-il expliqué. Malgré le choc de sa mort, symbole d'un monde culturel face au désespoir, ses proches ne veulent pas faire de lui "un martyre de la culture en temps de Covid", a martelé sa meilleure amie. D'ailleurs, ils affirment avoir conscience des aides apportées aux artistes et refusent ainsi de rentrer dans la moindre polémique. Tout à leur honneur.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image