Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Corinne Masiero nue au César : sa réponse cash à Roselyne Bachelot après les critiques, la justice mêlée

11 photos
Voir 11 photos
Corinne Masiero nue au César : sa réponse cash à Roselyne Bachelot après les critiques, la justice mêlée
Malgré une audience médiocre, la 46e cérémonie des César a beaucoup fait parler d'elle. Et la comédienne Corinne Masiero y est pour quelque chose puisqu'elle est montée sur scène pour remettre un prix... en se mettant toute nue. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, attaquée pendant la soirée, a critiqué un show "navrant". L'actrice lui a répondu.

Vendredi 12 mars 2021, l'Olympia accueillait exceptionnellement la cérémonie des César, animée cette année par la populaire Marina Foïs. Une soirée peu festive, surtout marquée par une multitude de discours revendicatifs et des attaques en règle contre le gouvernement quant à la gestion du cinéma en ces temps de pandémie de Covid-19. La comédienne Corinne Masiero s'est illustrée par un happening dénudé pas du goût de tout le monde. Entre elle et Roselyne Bachelot, le torchon brûle.

Un geste décrié mais assumé

Venue remettre le prix des Meilleurs costumes, Corinne Masiero est apparue en une Peau d'âne ensanglantée avant de basculer en Carrie puis de finir... totalement nue ! L'actrice du film Effacer l'historique avait un message peint sur le corps s'adressant au gouvernement et au Premier ministre Jean Castex en faveur de la réouverture des lieux culturels. De son propre aveu, ce n'était pas "rigolo" de se mettre dans le plus simple appareil devant les caméras et ses confrères du 7e Art mais c'était nécessaire pour imposer "une image forte" lors de la cérémonie. Sur la Toile, son geste a bien évidemment crée un clivage. Certains ont carrément dépassé les bornes, s'en prenant à son physique comme si c'était cela le plus important dans sa démarche...

Interrogée sur RTL, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a évoqué un show "navrant" sous forme de "meeting politique" qui n'a pas mis le cinéma français en valeur. Cette dernière, qui a passé quatre heures à prendre des coups, a aussi tenu à rappeler l'aide de 1,2 milliard d'euros pour le cinéma. Mais, de toute évidence, elle n'arrive pas à convaincre ses opposants qu'elle s'active pour aider l'industrie culturelle. Elle espère toujours que la mise en place de "protocoles forts" pourront permettre une réouverture dans le courant du printemps...

Qu'est-ce qu'elle a proposé comme actes ?

A la suite de son interview, Corinne Masiero a ainsi réagi. "Si elle a des choses à dire, elle les dit en face, déjà. Les paroles on s'en fout, moi je m'en fous complètement. Maintenant ce sont des actes qu'on attend. Qu'est-ce qu'elle a proposé comme actes ? J'ai demandé aux camarades ce matin avant l'assemblée générale [la comédienne de Capitaine Marleau accompagne des intermittents sur des sites culturels occupés en période de fermeture pour cause de pandémie, NDLR], elle n'a rien proposé (...) Quand allez-vous nous laisser bosser ? Nous laisser jouer ? Quand allez-vous arrêter de nous faire crever ?", a-t-elle déclaré sur RTL.

Et, quant à son happening décrié - alors que son confrère Sébastien Thiery avait fait la même chose aux Molières en 2015 sans que ça ne fasse un drame - l'actrice ajoute : "Ensuite, est-ce que ça a servi ? Là-dessus, je reçois des messages du Brésil, des États-Unis, de Corée du Sud, de partout, qui parlent de ça." Visiblement, le cinéma français a encore de l'écho à l'étranger...

La justice mêlée ?

Mais, chez nous, le geste de Corinne Masiero a bien évidemment chagriné quelques élus. Dix parlementaires des rangs de la droite, emmenés par le député Julien Aubert, ont adressé un signalement au procureur de la République pour ce qu'ils considèrent constitutif d'un délit "d'exhibition sexuelle"... Dans un communiqué, ces élus bouleversés d'avoir vu le corps nu de l'actrice ajoutent : "L'article 222-32 du Code pénal (...) dispose que 'l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible au regard du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende' (...) La cérémonie des César a été retransmise en direct en première partie de soirée devant des centaines de milliers de téléspectateurs, dont des enfants." Navrant...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image