Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tarantino "savait" pour Weinstein : "Si j'avais fait ce que j'avais à faire..."

Le réalisateur américain Quentin Tarantino brise le silence sur les agissements de son "ami" producteur et fait des révélations chocs.

Son assourdissant silence en disait peut-être long. Puis par l'intermédiaire d'une amie actrice, Amber Tamblyn (Django Unchained), Quentin Tarantino s'était furtivement exprimé sur les agissements de son "ami" Harvey Weinstein, lequel a produit et distribué bon nombre de ses films dont la Palme d'or Pulp Fiction. Aujourd'hui, le cinéaste brise enfin le silence et de son propre chef, reconnaissant avoir été au courant depuis de longues années des agissements du producteur, accusé de harcèlement sexuel et de viols par près de 40 actrices.

Alors que la police de Los Angeles a confirmé ce jeudi 19 avoir ouvert une enquête sur Harvey Weinstein pour une agression sexuelle qui remonterait à 2013, alors que deux enquêtes sont déjà menées sur le magnat du cinéma à New York et Londres, Tarantino s'est exprimé dans le New York Times – l'un des deux médias à avoir révélé le scandale. "J'en savais suffisamment pour réagir plus que ce que j'ai fait", a reconnu le réalisateur de 54 ans. "C'était plus que les rumeurs habituelles, les ragots. Ce n'était pas des 'on dit' Je savais qu'il avait fait plusieurs de ces choses", a admis l'auteur de Kill Bill et Inglourious Basterds.

Il a ignoré Mira Sorvino, son ex-compagne

C'est encore plus choquant lorsque pendant son interview, Quentin Tarantino révèle que sa petite-amie de l'époque, Mira Sorvino, lui fait part d'attouchements non consentis de la part d'Harvey Weinstein. "J'étais choqué et consterné. Je ne pouvais pas croire qu'il fasse ça ouver­te­ment. Mais la chose que j'ai pensé à l'époque, c'est qu'il était parti­cu­liè­re­ment fou de Mira. [... ] Parce qu'il était fasciné par elle, il a horri­ble­ment fran­chi la ligne." Convaincu que s'afficher avec sa chérie changerait la donne, l'auteur de Kill Bill a "mis de côté" l'épisode. "Je suis avec elle, il le sait et il ne lui fera plus de mal, il sait que c'est ma petite amie", s'est convaincu Tarantino.

Mais ce n'était pourtant pas le seul "dérapage" dont il avait eu connaissance. Il a également avoir avoir été au courant de l'accord à l'amiable signé entre Rose McGowan, une autre des victimes, et Harvey Weinstein. "J'aurais aimé avoir agi de façon responsable devant ce que j'ai entendu. Si j'avais fait ce que j'aurais dû faire, il aurait fallu que je ne travaille pas avec lui", a-t-il déclaré.

Pétri de honte et couvert de regrets, le cinéaste "espère" que son propre silence n'affecterait pas ses films. "Ce que j'ai fait était une margi­na­li­sa­tion de ces inci­dents. Tout ce que je peux dire maintenant aura l'air d'une pauvre excuse", a-t-il confié.

Il m'a attrapée par les cheveux, et m'a forcée à faire quelque chose que je ne voulais pas. Ensuite il m'a traînée dans la salle de bain et m'a violée

Des nouvelles confidences qui viennent encore plus enfoncer le mogul hollywoodien. Le producteur, qui a été licencié de sa société, la Weinstein Company, est aussi visé par une nouvelle enquête policière pour agression sexuelle, ouverte par la police de Los Angeles.

Contacté par l'AFP, le porte-parole de la LAPD n'a pas donné l'identité de la victime mais, selon plusieurs médias, il s'agirait d'une actrice et mannequin italienne. Cette dernière avait expliqué au Los Angeles Times, sans que son identité soit révélée, que les faits s'étaient déroulés dans un hôtel de Los Angeles en février 2013. Harvey Weinstein, selon elle, est arrivé "sans prévenir" à son hôtel, et est monté dans sa chambre pour la voir, alors qu'elle avait proposé de descendre à sa rencontre. "Il a forcé le passage dans ma chambre, avait-elle raconté au journal californien. Il est devenu très rapidement agressif et demandait à me voir nue. Il m'a attrapée par les cheveux, et m'a forcée à faire quelque chose que je ne voulais pas. Ensuite il m'a traînée dans la salle de bain et m'a violée."

Avant ce nouveau témoignage, cinq actrices accusaient déjà Harvey Weinstein de viol... De son côté Harvey Weinstein a affirmé, par la voix de sa porte-parole, que les relations sexuelles publiquement révélées étaient consenties.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Rym a été clashée par Booba le 8 mai 2020.
Djibril Cissé dans "Tous en cuisine" sur M6
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Rym a été clashée par Booba le 8 mai 2020.
Rym a été clashée par Booba le 8 mai 2020.
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Jean-Pascal Lacoste, Francesca Antoniotti et Sofiane règlent leurs comptes dans Touche pas à mon poste - C8
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel