Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER
Quentin Tarantino laisse ses empreintes dans le ciment hollywoodien au TCL Chinese Theater à Hollywood, le 5 janvier 2016
Quentin Tarantino laisse ses empreintes dans le ciment hollywoodien au TCL Chinese Theater à Hollywood, le 5 janvier 2016
Quentin Tarantino dévoile son étoile sur Hollywood Boulevard le 21 décembre 2015.
Quentin Tarantino dévoile son étoile sur Hollywood Boulevard le 21 décembre 2015.
Vidéo de la première du film "Les Huit Salopards" à Hollywood, le 7 décembre 2015
Vidéo de la première du film "Les Huit Salopards" à Hollywood, le 7 décembre 2015
Biographie

Naissance : Le 27 Mars 1963

Âge : 58 ans

Métier : Acteur / Réalisateur

Signe astrologique : Bélier

Pays : Etats-Unis

Ville : Knoxville (Tennessee - USA)

Il est le cinéaste le plus emblématique de son temps, adulé par ses fans, détesté par ceux que sa forte personnalité et son cinéma violent dérangent. Quentin Tarantino est en tout cas une véritable star, un statut que peu de réalisateurs ont pu atteindre. A la ville, il est marié depuis 2018 avec Daniella Pick, qui lui a donné en février 2020 un fils, Leo.

Quentin Tarantino naît le 27 mars 1963 à Knoxville, dans le Tennessee. Son père Antony, acteur et musicien amateur d'origine italienne, se volatilise avant sa naissance. Il grandit avec sa mère Connie McHugh, infirmière mi-irlandaise, mi-indienne Cherokee, qui déménage à Torrance, dans la banlieue de Los Angeles, en 1965. Elle se remarie avec un pianiste de bar qui fait découvrir le cinéma au jeune Quentin, lequel tire son prénom, singulier pour un Américain, du personnage joué par Burt Reynods dans la série Gunsmoke. Le couple divorce quand il a 10 ans et le jeune garçon, seul avec sa mère, s'échappe grâce au cinéma, qu'il consomme avec frénésie. Western, kung fu, blaxploitation, films de genre, cinéma classique, il se forge une culture solide et versatile.

Video-club

Il est moins assidu à l'école, commet quelques délits mineurs et abandonne ses études à 15 ans pour travailler comme projectionniste dans un cinéma porno. En 1981, il rejoint une petite compagnie théâtrale de quartier, qu'il quitte rapidement pour suivre des cours d'art dramatique avec un professeur. Il prend alors l'habitude de rejouer des scènes de films qui l'ont marqué et de broder sur les répliques. En 1983, il trouve un travail d'ouvreur au Pussycat, un autre cinéma X, puis de vendeur dans un vidéo-club, Video Archives, à Hermosa Beach. Dans cette boutique, où il va quasiment "habiter" jusqu'en 1989, il s'abreuve de films, découvre le cinéma européen, de Jean-Pierre Melville, Jean-Luc Godard, et le cinéma asiatique de John Woo et d'Inamura.

En 1984, avec un collègue de Video Archives, il écrit son premier scénario, My Best Friend's Birthday, qu'ils commencent à tourner en 16 mm après avoir trouvé cinq mille dollars pour le réaliser, à l'aide d'une caméra louée pour une journée du vendredi, mais qu'ils gardent le week-end entier. Le film, inachevé, finira brûlé dans un incendie, un peu plus tard. Il court également les castings, avec un faux CV indiquant des rôles tenus dans des films inexistants. Il obtient ainsi un rôle de sosie d'Elvis Presley dans un épisode d'une obscure série TV. On lui confie ensuite un scénario qu'il réécrit totalement, en 1987, et qui deviendra True Romance bien plus tard, avec des scènes qu'il réutilisera dans plusieurs de ses films. Après avoir échoué à le produire, Tarantino et Roger Avary, qui l'avait accompagné sur ce travail, finissent par vendre le script pour 40 000 dollars. True Romance sera finalement réalisé par Tony Scott en 1993. Il réécrit également le scénario de Tueurs nés, que réalisera Oliver Stone en 1994.

Monsieur Orange

Amer après ces deux échecs, il écrit en octobre 1990, en trois semaines, le script de Reservoir Dogs. Il pense à nouveau le réaliser "à l'arrache" en 16 mm, mais un jeune producteur de ses amis le montre à Harvey Keitel, qui est emballé et décide de le jouer et le coproduire. Le film est tourné en août 1991 et montré au festival de Sundance en janvier 1992, puis au Festival de Cannes. Il remporte de nombreux prix et influence, par son style narratif et son esthétique, toute une nouvelle génération de cinéastes indépendants. Le film devient culte, remporte de nombreux prix et rapporte 22 millions de dollars de recettes malgré une distribution modeste, ce qui est un énorme succès compte tenu de son budget ridiculement bas.

Quentin Tarantino termine ensuite l'écriture de Pulp Fiction et crée avec son ami producteur une société de production qu'il nomme A Band Apart (d'après le film de Godard Bande à part). Miramax finance la plus grande partie du film, tourné en 1993. Avec sa narration originale, son humour, son sens du dialogue percutant, son ultraviolence graphique, Pulp Fiction finit d'imposer un style Tarantino et remporte la Palme d'Or au Festival de Cannes 1994. Il marque en même temps le retour au premier plan de John Travolta et consacre des acteurs comme Samuel L. Jackson, Uma Thurman, Bruce Willis, qui vont devenir des protagonistes récurrents de son cinéma. Pulp Fiction est nommé sept fois aux Oscars, ne glanant finalement que celui du meilleur scénario original. Le film, également culte, marque son époque, fait près de trois millions d'entrées en France et rapporte 214 millions de dollars de recettes dans le monde.

Quentin Tarantino est désormais reconnu comme réalisateur, même si ses détracteurs sont nombreux. Il produit Killing Zoe de son partenaire Roger Avary, joue dans Desperado de son ami Robert Rodriguez, puis dans le film qu'il a co-écrit avec lui à l'époque du vidéo-club, Une nuit en enfer (1996), avec George Clooney et Salma Hayek, qui entre dans la galaxie des films cultes et connaît un succès confortable. Il réalise aussi un épisode d'Urgences et une partie d'un film à sketches. Il revient en 1997 avec Jackie Brown, un film hommage aux films de blaxploitation des années 70, adapté d'un polar d'Elmore Leonard, avec Pam Grier, l'héroïne de ce cinéma de genre, mais aussi Robert De Niro et Bridget Fonda. Le film rapporte 84 millions de dollars, nettement moins que le précédent, mais c'est encore un gros succès comparé à son budget, et cela reste un des films favoris des fans du cinéaste.

Sabre

Dans les six années qui suivent, Quentin Tarantino se met en retrait, travaille au scénario d'un film de guerre, produit quelques films et se ressource en échappant à la pression des médias. Il revient avec à nouveau un projet évoqué avec Uma Thurman lors du tournage de Pulp Fiction, influencé par le western spaghetti et les films de kung fu chinois et de sabre japonais. Kill Bill sortira en deux parties distincte, Kill Bill volume 1 en novembre 2003 et Kill Bill volume 2 en mai 2004. C'est un succès aussi bien critique que commercial, et à nouveau un (double) film culte. Au moment où sort le deuxième volet, Quentin Tarantino est choisi pour diriger le jury du Festival de Cannes, ce qui pour lui est un insigne honneur et sera un geste politique puisque le jury récompense cette année-là le documentariste Michael Moore et son Farhenheit 9/11, un pamphlet contre George Bush et son attitude lors des événement du 11 septembre 2001.

Par la suite, Tarantino réalise une scène du Sin City de Robert Rodriguez et Frank Miller, pour un dollar symbolique, et le double épisode final des Experts, regardé par 30 millions de téléspectateurs. En 2007, il revient avec Grindhouse, un projet d'hommage aux films d'exploitation des années 70, avec deux films et des fausses bandes-annonces. Le premier film, Planète Terreur, est réalisé par Robert Rodriguez, le second, Boulevard de la mort, par lui-même. Mais en dehors des Etats-Unis, le principe des deux films projetés ensemble n'est pas adopté et chaque film est exploité individuellement. Son Boulevard de la mort, présenté à Cannes, est un échec commercial, malgré de bonnes critiques et encore une fois la passion qu'il déclenche chez ses aficionados.

A Cannes encore, il présente en 2009 son film suivant, Inglourious Bastards, son vieux scénario de film de guerre. C'est du pur Tarantino, peu soucieux de vérité historique, mais spectaculairement réalisé, avec Brad Pitt, Mélanie Laurent, Diane Kruger et Christoph Waltz. Le film est nommé huit fois aux Oscars 2010 et rapporte à Waltz le Golden Globe du meilleur acteur et le prix d'interprétation masculine à Cannes. C'est un succès mondial, qui rapporte 321 millions de dollars au box-office. La même année, le réalisateur préside la Mostra de Venise, qui récompense son amie et ex-compagne Sofia Coppola pour Somewhere. Ce qui déclenche une polémique pour des soupçons de favoritisme, même si le film de Coppola est excellent.

Westerns

Il va ensuite approfondir son lien avec le western spaghetti à travers deux films, en commençant par Django Unchained (2012) avec Christoph Waltz et Jamie Foxx, qui rapporte deux Oscars, deux Baftas et deux Golden Globes, pour lui et pour Waltz. Le film est un triomphe, qui rapporte 425 millions de dollars, son plus gros succès jusque-là. Il est ensuite adapté en comics. Il commence à tourner ensuite Les Huit Salopards, mais son scénario fuite. Il porte plainte, menace d'abandonner le film en route, puis il réécrit la fin, et le termine, en 70 mm, une norme abandonnée depuis le début des années 90 au profit du numérique. Pour une fois, au lieu de ses célèbres B.O. où il donne libre cours à sa passion pour la pop culture et ressort de l'oubli des chansons qui redeviennent à cette occasion des succès, il demande une musique à Ennio Morricone (qui remporte à cette occasion l'Oscar et le Golden Globe de la meilleure musique de film). Le temps d'inaugurer son étoile sur le Hollywood Walk of Fame, en décembre 2015, et le western prend d'assaut les salles, où il réalise 155 millions de dollars de recettes.

Largement annoncé et commenté pour son sujet (le cinquantième anniversaire du massacre initié par Charles Manson lors de l'été 1969, où périt entre autres Sharon Tate), le nouveau film de l'enfant terrible du cinéma américain sort à l'été 2019. Il était une fois à Hollywood, une superproduction sidérante avec Margot Robbie, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio en vedettes, un Los Angeles de 1969 recréé avec une précision démoniaque et un final surprenant qui tord le coup à la vérité historique, remplit les salles (avec près de 400 millions de dollars de recettes, mais il a coûté très cher) et est couvert de récompenses (deux Oscars, trois Golden Globes et quantité d'autres prix et nominations). C'est aussi le premier film de Tarantino depuis Reservoir Dogs réalisé sans l'appui d'Harvey Weinstein, qui avait accompagné toute sa carrière et beaucoup travaillé à son succès. Le réalisateur avouera avoir été "au courant" des sombres attitudes de son mentor et regretter de ne s'en être pas ouvert alors.

Père de famille

Quentin Tarantino a été en couple avec l'actrice Mira Sorvino dans les années 90, puis il a eu des relations avec Sofia Coppola, Uma Thurman et de façon plus longue avec la costumière Courtney Hoffman qui a travaillé sur plusieurs de ses films.

Depuis 2017, il est en couple avec la chanteuse et actrice israélienne Daniella Pick, rencontrée en 2009 lors de la promotion d'Inglourious Basterds. Ils se marient en novembre 2018 et ont un fils, Leo, en février 2020. Le réalisateur annonce alors s'installer en Israël avec sa famille et apprendre l'hébreu.

Depuis longtemps, le réalisateur a annoncé vouloir ne faire que dix films dans sa carrière. Il n'en resterait donc qu'un à venir, qui pourrait le voir aller vers la science-fiction. Il a en tout cas marqué l'histoire de son art, avec son sens du dialogue percutant, de la musique, sa culture pop immense, retranscrite dans ses films, sa violence traitée comme un élément esthétique et sa fidélité à ses acteurs, qu'il a distribués dans plusieurs films pour chacun, faisant d'eux des "acteurs tarantinesques". Son personnage volubile, ses prises de parole parfois sujettes à controverses, ses gimmicks (le fétichisme du pied féminin, les voitures, l'utilisation du mot "nigger" dans ses films, critiquée comme appropriation culturelle par son confrère Spike Lee), sa virtuosité, ses arrangements avec l'Histoire, ses personnages de femmes puissantes, sa mythologie du cinéma avec de perpétuelles citations, tout cela a concouru à faire de Tarantino une personnalité adulée ou détestée, mais qui n'a laissé personne indifférent.

Filmographie :
Réalisateur
2019 : Once Upon a Time in Hollywood
2015 : Les Huit Salopards (The Hateful Eight)
2012 : Django Unchained
2009 : Inglourious Basterds
2007 : Death Proof
2007 : Grindhouse (Programme-double incluant de fausses bandes-annonces)
2005 : Les Experts (série télévisée, épilogue de la saison 5, double épisode Jusqu'au dernier souffle)
2004 : Sin City ("special guest director" avec Robert Rodriguez et Frank Miller)
2004 : Kill Bill (volume 2)
2003 : Kill Bill (volume 1)
1997 : Jackie Brown
1995 : Four rooms (coréalisation : The Man from Hollywood)
1994 : Urgences (série télévisée, épisode Motherhood)
1994 : Pulp Fiction
1992 : Reservoir Dogs
1985-1987 : My best friend's birthday (inachevé)



Dernières news
Quentin Tarantino fou de sa femme Daniella : petits câlins et gros bisous sur le red carpet !
20 Oct 2021 22h20

Quentin Tarantino fou de sa femme Daniella : petits câlins et gros bisous sur le red carpet !

Quentin Tarantino a été récompensé, pour l'ensemble de sa carrière, durant le...
Quentin Tarantino : Qui sont les femmes de sa vie ?
29 Août 2021 23h17

Quentin Tarantino : Qui sont les femmes de sa vie ?

Quentin Tarantino a eu une vie amoureuse aussi riche que sa filmographie ! Le réalisateur a...
Quentin Tarantino, papa sans peur : son fils Leo pourra voir "Kill Bill"... dès ses 5 ans
23 Juil 2021 23h15

Quentin Tarantino, papa sans peur : son fils Leo pourra voir "Kill Bill"... dès ses 5 ans

Les classements de programmes violents ou choquants ? Mais pourquoi faire ? Quentin Tarantino, qui est papa depuis le...
Palm Dog Wamiz 2021 : Qui succèdera à Quentin Tarantino, cette année sur La Croisette ?
03 Juil 2021 21h53

Palm Dog Wamiz 2021 : Qui succèdera à Quentin Tarantino, cette année sur La Croisette ?

La 21e édition de la Palm Dog Wamiz aura finalement lieu, le vendredi 16 juillet 2021, en direct de Cannes....
Les Huit Salopards et Black Lives Matter : quand la police boycottait Tarantino
07 Juin 2020 20h36

Les Huit Salopards et Black Lives Matter : quand la police boycottait Tarantino

Alors qu'Arte propose ce dimanche soir une soirée exceptionnelle consacrée à Quentin Tarantino,...
Photos