Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Top Chef 2021 - Arnaud éliminé : "Mon assiette n'était pas dans le délire de Paul Pairet" (EXCLU)

6 photos
Voir 6 photos
Mercredi 21 avril 2021, c'est Arnaud Baptiste qui a quitté l'aventure "Top Chef". Malgré un beau parcours, le candidat n'a pas fait le poids lors de la dernière chance. En interview pour "Purepeople.com", il se confie sur son aventure.

Coup dur pour Arnaud Baptiste. Le jeune chef a été éliminé de Top Chef 2021 lors du dernier épisode diffusé mercredi 21 avril 2021, à l'issue de onze semaines de compétition. Pour Purepeople.com, le candidat de la brigade de Michel Sarran puis de celle d'Hélène Darroze fait le bilan de son aventure.

Qu'avez-vous ressenti lors de votre élimination ?

J'étais déçu. J'étais bien lancé, je commençais vraiment à faire peur aux autres, je m'étais fixé d'être dans les 5 derniers, et je pars sixième, c'est comme ça, c'est le jeu. En dernière chance il faut plaire à quatre palais différents. Après je suis content de l'assiette que j'ai fait, personne n'était vraiment emballé par son assiette et moi j'étais grave content de ce que j'avais fait mais je ne suis pas passé.

Lors de la dernière chance, les quatre chefs font des critiques positives sur votre assiette mais Paul Pairet note "du travail engagé presque inutile"... Comment prenez-vous ce commentaire ?

C'est un avis comme un autre, mon assiette n'était peut-être pas dans son délire à lui comme il aime. C'est sûr que ça fait un peu mal sur le coup mais il faut prendre les critiques comme elles viennent et c'est ce qui renforce et rend meilleur par la suite.

Lors de sa dernière chance, Pierre s'est "fracassé le front". Durant d'autres saisons, des candidats se sont aussi blessés en off. Cela vous est-il arrivé sur une épreuve ?

Lors d'une épreuve je m'étais coupé le doigt, je ne sais plus ce que je faisais mais obligé de me mettre un pansement. Mais rien de grave, je crois même que l'épreuve d'après j'avais déjà plus mon pansement, ça ne saignait plus.

Lors de la guerre des restos, votre décoration extérieure laisse perplexe les chefs et le critique culinaire François-Régis Gaudry qui pense à un squat... Qu'en pensez-vous ?

C'était un peu le but recherché aussi, donc c'est bien ça a attisé leur curiosité, et c'est peut-être aussi grâce à ça qu'on a ouvert le restaurant. Donc je pense que c'était assez osé, il fallait le faire, et on a été au bout de notre idée avec Sarah et c'est le plus important.

Vous aviez aussi fait preuve d'audace en proposant un trompe-l'oeil toilettes/excrément qui n'est pas passé... Qu'est-ce qui vous est passé par la tête ?

Je pense que j'ai vraiment poussé le truc au max du sujet, j'ai pris le chef un peu à son propre jeu. Je me suis dis : 'Tu veux vraiment une assiette à l'aspect immangeable ? T'inquiète pas, je vais te faire un délire de fou'. Je partais sur l'idée qu'on est tellement nous-même habitués à manger de "la merde" chaque jour entre la malbouffe, les trucs qu'on achète pas top etc... que bah là je vais servir une vraie bonne merde. Je pensais que j'allais être qualifié franchement, les goûts et les textures étaient là... mais on ne saura jamais. Ce sera une des assiettes de Top Chef qui restera un grand mystère.

Quel a été le meilleur moment de l'aventure ?

Il y a eu plein de moment tous aussi sympa les uns que les autres. J'ai passé de super moments, je n'ai pas un meilleur souvenir qu'un autre.

Quel a été le moment le plus compliqué ?

Je pense que ça a été l'épreuve du lait. C'était une épreuve qui ne me parlais pas du tout, j'avais sorti un truc qui me paraissait correct mais en fait pas du tout.

Vous avez évolué au sein de la brigade de Michel Sarran puis d'Hélène Darroze durant le concours ! Comment les qualifieriez-vous ?

J'ai passé de bons moments avec les deux, ce sont des gens du Sud, qui ont un coeur, une façon de parler et d'accueillir chaleureuse, ils sont toujours dans la discussion, les idées n'étaient pas arrêtées, ils sont tout le temps là pour accompagner, en donnant des conseils aussi donc c'est super cool. Les deux sont des super chefs de brigade, mais les quatre même. Et Michel Sarran, c'est vrai que j'ai bien rigolé avec lui.

Quels rapports entretenez-vous avec eux aujourd'hui ?

La dernière fois on s'est vite fait parlé avec Michel Sarran sur Instagram, il me demandait comme j'allais, on a discuté comme ça pendant une petite dizaine de minutes, mais sinon pas de contact en particulier.

Sur les réseaux sociaux, certains s'amusent à dire que la cheffe Hélène Darroze vous préférait à Mohamed... L'avez-vous également ressenti ? Qu'en pensez-vous ?

Non moi ce n'est pas quelque chose que j'ai ressenti. Quand je suis arrivé dans sa brigade, elle était déjà avec Mohamed et Chloé, et elle a récupéré Sarah puis moi donc je pense qu'elle était contente, ça lui faisait plus de chances pour que quelqu'un de sa brigade aille en finale. Mais je n'ai pas ressenti un engouement plus particulier pour moi.

Dans Top Chef comme au quotidien, il y a peu de femmes en cuisine. Comment le vivez-vous ?

Chacun choisit l'équipe avec qui il a envie de travailler, ça ne veut pas dire que c'est un métier d'hommes, il faut travailler pour avoir des résultats en cuisine, que ce soit un homme ou une femme. Il y a des femmes dans plus de brigades que d'autres, c'est comme ça.

Comment avez-vous vécu cette première expérience télévisée ?

C'était trop cool ! Je me suis tapé des barres, j'ai rencontré des gens qui faisaient des métiers que je connaissais pas, j'aime bien, je suis assez curieux, donc j'ai sympathisé avec des caméramans, des cadreurs, des ingénieurs du son.. C'était vachement cool et enrichissant.

Comment vivez-vous cette période de pandémie avec les restaurants fermés ?

C'est chaud. On essaye un peu de travailler avec ce qu'on peut faire, mais c'est dur car on n'a pas de vision sur le futur. Ça devrait rouvrir mi-mai mais est-ce que ce sera vraiment ça ? On ne sait pas trop où on va, on est dans le flou total, ce n'est pas évident.

Que pensez-vous du scandale des dîners clandestins ?

Ce n'est pas bien. Pour un anniversaire où ils sont 3-4 à table, ça reste encore gérable mais faire des restaurants pour une vingtaine de personnes régulièrement, ce n'est pas très fair-play par rapport aux autres restaurants qui sont fermés. Ça dénigre aussi un peu notre profession.

Quels sont vos projets, pro et perso ?

J'aimerai bien ouvrir mon restaurant, mais déjà prendre une place de chef dans un restaurant ou dans un hôtel, le temps de monter mon projet. C'est un peu ça les grandes lignes et le futur pour moi que j'aimerai bien.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image