Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Valérie Trierweiler et D8 : La première dame renonce à faire de la télévision

Valérie Trierweiler et D8 : La première dame renonce à faire de la télévision

La télé, c'est terminé. Dans sa première interview officielle depuis son arrivée à l'Elysée, Valérie Trierweiler annonce renoncer à faire de l'antenne. Si la compagne de François Hollande reconnaît clairement son "erreur" dans l'affaire du tweet, elle semble encore dans le flou quant à sa manière d'exercer son métier, celui de journaliste.

À nos confrères de Ouest France, Valérie Trierweiler confirme avoir eu des discussions avec le groupe Canal+ pour continuer à travailler sur Direct 8, qui devient D8. Mais la première dame renonce : "Nous avions imaginé un ou deux documentaires à l'année sur des grandes causes comme l'éducation des petites filles dans le monde ou les problèmes démographiques. C'était un beau projet à vocation humanitaire, mais je comprends que, pour certains, être la compagne du président et travailler pour une télévision puisse susciter des interrogations voire un trouble. C'est pour cette raison que je ne donne pas suite."

Valérie Trierwieler travaillait sur Direct 8 depuis sept ans où elle animait ces dernières années l'émission politique 2012 Portraits de campagne puis Itinéraires, une émission culturelle. La première dame signe également dans Paris Match, depuis vingt-deux ans et ne veut en aucun cas tirer un trait sur sa chronique littéraire : "[Cette] chronique littéraire n'a rien à voir avec la politique. Mes enfants sont à ma charge et je ne vois pas comment faire sans salaire. La France détient le record de femmes actives : 85%. J'en fais partie tout simplement. Conserver mon indépendance financière me semble également plus sain pour garder les pieds sur terre." On serait curieux de savoir combien lui rapporte cette chronique...

Si le flou persiste, depuis plus de six mois, quant à son métier, Valérie Trierweiler a trouvé - comme Bernadette Chirac et Carla Bruni-Sarkozy en leur temps - les causes qu'elle souhaite embrasser. Elle vient d'être nommée ambassadrice de France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand et elle souhaite s'investir davantage : "Il est temps pour moi de rendre, en me mettant au service des autres ; et des enfants en particulier." Valérie Trierweiler sera en déplacement le 18 octobre à Chambly pour la Fondation Danielle Mitterrand.

L'intégralité de cette interview est à lire sur le site de "Ouest-France".
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image