Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Véronique Genest taxée de racisme : "Yann Barthès y a contribué''

Véronique Genest taxée de racisme : "Yann Barthès y a contribué''
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.

Depuis vingt ans, Véronique Genest est sur TF1 le célèbre commissaire Julie Lescaut, une série suivie en moyenne par près de 6 millions de téléspectateurs. Mais depuis ses propos controversés sur l'islam, l'actrice principale doit faire face à de nombreux détracteurs. Elle s'explique une nouvelle fois dans Le Parisien.

"Si être islamophobe, c'est avoir peur, alors je suis islamophobe, comme beaucoup de Français." C'est sur NRJ12 au mois de septembre dernier que Véronique Genest créait la polémique. Connue pour son naturel et son franc-parler, l'actrice de 55 ans assume sa pensée : "Maintenant, dès que l'on prononce le moindre mot sur une religion, on est taxé de racisme", déclare-t-elle dans Le Parisien. Elle dénonce certains médias qui ont favorisé cette image qui selon elle ne lui correspond pas : "Yann Barthès y a contribué dans Le Petit Journal sur Canal+ en me traitant de raciste, à mille lieues de ce que je suis." La Julie tant aimée des Français évoque ici les sketches récurrents de l'émission de Canal+ revisitant Julie Lescaut en version islamophobe. L'héroïne y mangeait du jambon sur chaque plan et pour elle, les responsables de tous les crimes étaient les musulmans.

Malgré l'incompréhension suscitée par ses déclarations, Véronique Genest assume sans complexe : "Je ne regrette rien. Je ne regrette jamais ce que je fais." Pas sûr pour autant que TF1 apprécie le nouvel intérêt des médias pour sa célèbre actrice sur ce sujet épineux.

En ce qui concerne la série, on apprenait récemment que Babou, l'une des deux filles de Julie, interprétée par Joséphine Serre, pourrait faire son retour dans la fiction. Une information sur laquelle elle revient également dans Le Parisien : "Nous nous sommes revues, et elle serait d'accord. Je voudrais développer une histoire autour d'elle. Il faut encore que l'alchimie prenne et que le scénario plaise à TF1." À l'aube du 100e épisode, Julie Lescaut n'est donc pas près de rendre son insigne.

S.R.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image