Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Vincent Cassel et ses filles Deva et Léonie : Sa recette du "bonheur"...

Vincent Cassel et sa fiancée Tina Kunakey - Montée des marches du film " Les Filles du Soleil " lors du 71ème Festival International du Film de Cannes. Le 12 mai 2018 © Borde-Jacovides-Moreau/Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Vincent Cassel et sa fiancée Tina Kunakey - Montée des marches du film " Les Filles du Soleil " lors du 71ème Festival International du Film de Cannes. Le 12 mai 2018 © Borde-Jacovides-Moreau/Bestimage
Bientôt de retour sur grand écran, Vincent Cassel s'est confié longuement dans les pages du "Parisien (Week-end)". L'acteur de 51 ans parle de ses rôles, de ses filles et de leurs influences sur son métier...

Vincent Cassel sera bientôt l'époux du sublime top model Tina Kunakey. Avant cette rencontre, l'acteur a formé un couple culte (celui du génial Irréversible de Gaspard Noé en 2002) avec la bombe italienne Monica Bellucci. Ensemble, ils ont eu deux filles dont l'acteur parle – un peu – dans Le Parisien (Week-End) dont il fait la couverture ce vendredi 13 juillet 2018.

L'acteur de 51 ans, bientôt à l'affiche de Fleuve noir d'Erick Zonca (le 18 juillet) et du Monde est à toi de Romain Gavras (en salles le 18 août 2018), est le père de deux filles nées de son mariage avec Monica Bellucci : Deva (13 ans) et Léonie (8 ans). Dans le magazine du Parisien, Vincent Cassel donne sa recette du bonheur : "J'ai l'impression que le bonheur dépend du temps que l'on peut consacrer à ses enfants. Si vous vous occupez de vos mômes et qu'ils vous rendent cet amour, vous avez fait 80% du chemin pour être heureux dans la vie."

J'ai réalisé que ce type de rôle ne m'intéressait plus

Plus loin dans cette belle interview, il explique comment sa paternité a influencé ses choix de rôles. La violence gratuite, par exemple, la simple démonstration de force ne l'intéresse plus : "En 2016, j'ai joué le méchant dans le dernier épisode de la série Jason Bourne, de Paul Greengrass. Un mec qui flingue tout le monde, sans état d'âme. J'ai réalisé que ce type de rôle ne m'intéressait plus. Je l'ai fait plus jeune, parce que j'avais besoin de faire des démonstrations de testostérone. J'ai dépassé ça. Je dirais même que ça me dérange de colporter cette image de mec qui considère que la vie a si peu d'importance qu'on peut la retirer et aller se faire un oeuf au plat après. Il y a une époque où je trouvais ça drôle, même cool de représenter ça. Depuis que j'ai des enfants, je regarde les choses différemment."

Dans Le monde est à toi, il incarne Henri, "un ancien beau-père à la ramasse tout juste sorti de prison" face à Isabelle Adjani et Karim Leklou en petit dealer qui se rêve en baron de la cam'. Vincent Cassel sera ensuite le mythique détective Vidocq dans L'Empereur de Paris de Jean-François Richet, en salles le 19 décembre 2018. Et ce ne sont que deux des projets du très, très demandé Vincent Cassel.

Bande-annonce du film "Le Monde est à toi" de Romain Gavras, en salles le 18 août 2018.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel