Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Yannick éliminé de Koh-Lanta : "Quand je suis mauvais, je le dis et je l'assume" (EXCLU)

Yannick éliminé de Koh-Lanta : "Quand je suis mauvais, je le dis et je l'assume" (EXCLU)
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
8 photos
Yannick, éliminé de "Koh-Lanta, Le Totem maudit", revient sur son aventure pour "Purepeople.com". Le grand sportif parfois critiqué pour son arrogance et ses prestations lors des épreuves a choisi, notamment, de répondre à ceux qui le critiquent.

Il a réussi à tenir longtemps avec ses bracelets maudits mais l'aventure Koh-Lanta, Le Totem maudit est terminée pour Yannick, éliminé au conseil. Le robuste candidat s'est confié sur sa participation au programme. Il a aussi tenu à évoquer le faux collier d'immunité de Setha et a répondu à ceux qui estiment qu'il est arrogant et mauvais sur les épreuves.

Comment avez-vous vécu votre élimination ?

Bizarrement, j'ai ri jaune. J'étais assez déçu de sortir à ce moment-là. J'avais espoir d'aller un peu plus loin. Mais avec les choix qui ont été réalisés, en tout cas par rapport à mes alliés, ma chute a été provoquée. Ce n'était pas évident.

D'après vous, pourquoi vos camarades ont-il voté contre vous ?

Il y a eu le prétexte du vote que j'ai eu. Mais s'ils avaient eu la possibilité de voter contre quelqu'un d'autre je pense qu'ils l'auraient fait. Je pense aussi que j'ai dû faire peur à un moment donné. Je n'ai pas été éliminé pour le côté affect étant donné que je m'entendais très bien avec Ambre et Jean-Charles et que je commençais à découvrir Fouzi et Géraldine. C'était aussi la facilité de dire qu'on vote contre moi parce que j'avais déjà un vote à mon nom. Je pense que j'étais aussi un adversaire potentiellement fort pour la suite de l'aventure. Je ne sais pas exactement ce qui les a motivés.

Ils expliquent que c'était pour sauver Fouzi, comprenez-vous ?

Non, pas du tout. Étant donné que Fouzi n'était pas du tout en danger. Son nom n'a jamais été évoqué, du moins de la part de mes coéquipiers ex-jaunes. Après, les ex-rouges étaient au fait de notre stratégie d'éliminer Louana - merci Maxime (rires) - et ils ont réagi en conséquence. C'était un retour de manivelle que l'on peut comprendre.

Lors du conseil, vous regrettez que Maxime joue double jeu. Et c'est ce soir-là qu'il réalise que vous disiez vrai. Qu'en pensez-vous ?

On ne peut pas lui en vouloir d'être sur la défensive, sur ses gardes et craintif par rapport à ce qu'on lui dit. Ça fait partie du jeu. On ne peut pas arriver dès ce conseil-là et lui dire : "Fais-nous confiance, les autres te mènent à la baguette !" Il a passé 15 jours avec les rouges, ils ont vécu des moments que nous n'avons pas connus donc clairement je comprends son positionnement. Après, c'est un jeu et il faut jouer. A un moment donné, il faut pouvoir donner un peu pour pouvoir recevoir. Maxime n'a pas su le faire. En espérant que ça ne lui retombe pas dessus.

Jean-Charles, Géraldine, Fouzi et François votent contre vous à contre-coeur... Comment le prenez-vous ?

On est censé voter en notre âme et conscience. Le côté contre-coeur, bon... Si vous ne voulez pas faire quelque chose, vous ne le faites pas. Là, s'ils avaient eu la volonté de me sauver - ou du moins de ne pas voter contre moi -, ils l'auraient fait. Et cela, même si nous avions l'intention de voter contre Louana. Mais ils ont fait un choix et je le respecte. Ça ne change rien à ce que je peux penser des uns et des autres.

Si Anne-Sophie n'avait pas souhaité changer de stratégie, vous seriez encore dans le jeu... Lui en voulez-vous ?

Je ne lui en ai voulu à aucun moment. Le seul que je peux blâmer, c'est moi. Je n'ai pas suivi mon instinct et ça m'a porté préjudice. J'aurais dû écouter et être beaucoup plus vigilant.

Vous avez réussi à atteindre la réunification malgré deux bracelets maudits. Comment avez-vous fait ?

Je suis resté moi-même. Force est de constater que plusieurs aventuriers m'aimaient bien. J'ai été aussi assez performant sur certaines épreuves. J'avais la possibilité d'aider mon équipe à performer. J'ai été là quand ça comptait, merci les poteries (rires) ! Forcément, pour pouvoir avancer dans Koh-Lanta, il faut gagner. Il y avait aussi la crainte de mes deux bracelets. Il y avait la possibilité de les récupérer dans le cas où j'étais éliminé. Personne ne souhaite se retrouver avec deux votes contre soi, peu importe la situation et la configuration, on évite les handicaps. C'est ce que j'aurais pu appliquer à moi-même (rires). C'est un ensemble de tout ça.

Avant de partir, Setha vous a légué son faux collier. A quel moment avez-vous compris qu'il n'existait pas ?

Je l'ai réalisé lors de l'avant-première à Paris (rires) ! Elle a très bien joué. Les téléspectateurs peuvent penser que nous sommes naïfs, mais le simple fait de vivre une situation compliquée ensemble et d'échanger sur nos vies personnelles compliquées nous rapprochent. Et à ce moment-là, pour moi Setha n'est pas en danger du tout puisque c'était Céline qui était visée. Elle me met une disquette qui est passée (rires). Mais je ne lui en veux pas, c'est le jeu !

Sur les réseaux sociaux, certains vous trouvent "arrogant", "pire candidat sur les épreuves"... Qu'en pensez-vous ?

Merci à eux déjà d'écrire sur moi. On ne parlera pas de vous si vous faites tout bien et que vous n'êtes personne ou quelqu'un de lambda. J'ai confiance en moi, je n'ai pas peur de le dire. Je me suis forgé comme ça. Je fais un sport qui nécessite de la confiance en soi et c'est quelque chose que je souhaite inculquer à ma fille. Je ne connais personne qui réussit en faisant preuve d'un manque d'assurance. Pour moi, ça va ensemble. Quand je suis bon, je le dis. Quand je suis mauvais, je le dis et je l'assume. L'essentiel pour moi est de pouvoir rebondir et je pense que je l'ai prouvé lors de mon aventure. Les personnes qui me trouvent nul dans les épreuves, je les invite à faire Koh-Lanta. Même mieux, je les invite à une séance de sport avec moi !

Le retour est souvent difficile pour les sportifs, comment cela s'est-il déroulé pour vous ?

Quelque peu compliqué ! Vous avez pu le voir lors de l'aventure, j'ai besoin d'un corps en forme et costaud pour pouvoir performer. Et surtout retrouver une alimentation équilibrée a été difficile. J'ai la chance de faire un métier qui permet de me réguler. J'ai retrouvé mes capacités et je mange enfin normalement !

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image