Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Zlatan Ibrahimovic et ''ce pays de merde'' : Lourde sanction et polémique

La sanction est donc tombée. Zlatan Ibrahimovic a écopé de quatre matchs de suspension après ses propos injurieux tenus après la défaite face à Bordeaux le 15 mars dernier. On ne reverra pas le géant suédois avant le samedi 9 mai sur une pelouse de Ligue 1.

"Propos grossiers et injurieux"

"En quinze ans de foot, je n'ai jamais vu un tel arbitrage dans ce pays de merde ! Ce pays ne mérite pas le PSG !", avait lâché le buteur parisien à l'entrée des vestiaires du stade Chaban-Delmas. En colère et frustré par les décisions d'arbitrage qu'il jugeait contestables, le Suédois avait laissé exploser sa colère. Devant l'objectif d'une caméra.

Ce jeudi 9 avril, la commission de discipline jugeait sa sortie et au terme de longues heures de délibération a décidé d'infliger quatre matchs de suspension, dont un par révocation d'un sursis. "Ibrahimovic, comme Payet [sanctionné de deux matchs de suspension pour les mêmes faits, NDLR] ont été sanctionnés pour des propos grossiers et injurieux à l'endroit du corps arbitral. Nous avons tenu compte de la frustration des deux joueurs mais les erreurs éventuelles des arbitres ne sont pas de nature à justifier des propos d'une telle grossièreté, venant de joueurs certes médiatiques, mais surtout professionnels, qui ont un devoir d'exemplarité. La sanction montre que la commission n'a pas été pleinement convaincue par l'argumentaire des défenseurs parisiens", a déclaré après l'annonce des sanctions Sébastien Deneux, le président de la commission.

Le PSG demande la relaxe

Si Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un triplé retentissant en demi-finale de la Coupe de France face à Saint-Étienne la veille, n'avait pas fait le déplacement, son directeur sportif Olivier Létang, Me François Klein, l'avocat du club, ainsi que deux de ses confrères ont plaidé la cause du joueur et demandé la relaxe. "Pour nous, Zlatan ne doit pas être suspendu, confiait le premier devant le siège de la Ligue, car il n'a tenu aucun propos injurieux ou insultant envers le corps arbitral. Le quatrième arbitre a confirmé que les propos ont été tenus une fois que la porte du vestiaire des officiels était fermée. Il s'exprimait simplement envers lui-même dans une sphère que l'on peut qualifier de privée."

Un argumentaire qui n'a pas convaincu les sages de la Ligue, qui ont appliqué le barème à la lettre : entre trois matchs de suspension pour des propos "blessants" envers un arbitre, et quatre s'ils sont "grossiers ou injurieux". Malgré ses excuses immédiates, le Z n'a donc pas convaincu et voit son calendrier s'alléger fortement pour les prochaines semaines.

Télé et polémiques

Si, à l'époque, ses propos avaient pris une ampleur particulière en pleine campagne pour les élections cantonales, poussant le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a exigé des excuses d'Ibra, certains observateurs soulèvent la question de la liberté d'expression, quand d'autres encore critiquent l'omniprésence des caméras de télé. Un argument que met en avant le PSG dans un communiqué en réaction à la suspension de son joueur.

"Le Club déplore l'acharnement dont est victime son joueur au regard de son immense contribution à l'image du football français ici et partout dans le monde, déclare sur son site le PSG. (...) C'est, d'ailleurs, en visionnant à postériori des images captées par la télévision que la commission a décidé d'infliger une sanction disproportionnée, privant ainsi le Paris Saint-Germain d'un joueur clé dans cette période cruciale pour la réussite de sa saison en France."

Dimitri Payet, joueur de l'Olympique de Marseille suspendu deux matchs pour des propos injurieux tenus le 15 mars dernier, n'avait lui pas fait l'objet d'un rapport du corps arbitral. C'est suite à une séquence diffusée par l'émission J+1 de Canal+ que la commission de discipline a décidé de se saisir de son cas. Là encore, le rôle des caméras de télé a joué un rôle prépondérant... "Un joueur professionnel devra-t-il attendre d'avoir rejoint son domicile pour pouvoir exprimer sa frustration sans danger d'être piégé par une caméra indiscrète ?", a souligné dans un communiqué l'OM, évoquant "un dossier instrumentalisé et instruit à charge par une émission de télévision qui a dicté un verdict qui fera date dans l'histoire de notre championnat".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Céline Dion au Lips Drag Queen Show Palace Restaurant & Bar, le 14 novembre 2019.
Natasha St-Pier dans 20h30 le samedi, sur France 2, le 16 novembre 2019.
Kobe Bryant et sa fille Gianna sont décédés dans un crash d'hélicoptère, en Californie, ce 26 janvier.
Photo partagée sur Instagram le 19 février 2020 par le prince Emmanuel-Philibert de Savoie lors de ses vacances au ski avec sa femme Clotilde Courau et leurs filles les princesses Vittoria et Luisa.
Maxim Assenza annonce son divorce d'avec Michal sur Instagram, le 8 novembre 2019.
Zozibini Tunzi a été élue Miss Univers le 8 décembre 2019 à Atlanta, et la jeune femme semble être très engagée.
Edouard Baer et Monica Bellucci dans "C à Vous" (France 5), le vendredi 6 décembre 2019.
Maxim Assenza annonce son divorce d'avec le chanteur Michal sur Instagram, le 8 novembre 2019.
Dans cette interview, Caterina Murino s'est confiée sur ses désirs de maternité, de mariage et sur son combat contre l'excision.
Lionel Messi a reçu son 6e Ballon d'or lors de la cérémonie organisée le 2 décembre 2019 au théâtre du Châtelet, à Paris. Ses deux fils Thiago et Mateo ont été vus en train de se chamailler.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel