Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ademo (PNL) : Le rappeur totalement relaxé dans l'affaire de son interpellation musclée

13 photos
Voir 13 photos
Ademo risquait une condamnation à de la prison ferme, du sursis et une amende. Il était poursuivi pour "outrage" et "rébellion" suite à une interpellation filmée qui avait choqué les internautes.

Bonne nouvelle pour les fans d'Ademo ! Son groupe PNL ne sortira pas de nouvel album mais le rappeur échappe à une condamnation. Poursuivi pour "outrage" et "rébellion" suite à une interpellation musclée et filmée, il vient d'être relaxé par le tribunal correctionnel de Paris.

La sentence est tombée ce mercredi 5 mai 2021. Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé Ademo, de son vrai nom Tarik Andrieu, qui était poursuivi pour "outrage" et "rébellion" suite à une interpellation datant du 5 septembre 2020. L'intervention des policiers avait été filmée par des passants et montrait l'artiste, encerclé et immobilisé par quatre agents de police, dont un qui l'étranglait et ne portait pas de masque, au pied d'une terrasse de restaurant et devant des clients médusés, dans le 14e arrondissement de Paris. Ademo se baladait avec son épouse et leur fils, en poussette. Les images de l'incident avaient indigné des milliers d'internautes, sensibles aux violences policières.

Insultes, agressivité, menaces : les deux versions de l'interpellation.

Dans ce dossier, le parquet de Paris avait requis deux mois de prison ferme, à effectuer sous bracelet électronique, cinq mois de prison avec sursis, et 1000 euros d'amende contre Ademo, lors d'une audience le 14 avril 2021.

Trois des quatre fonctionnaires qui l'avaient interpellé ont témoigné à la barre. Ils ont assuré qu'ils avaient été attiré par une odeur de cannabis, n'avaient pas reconnu le rappeur et que ce dernier s'était montré "agressif" et les avait insultés à de nombreuses reprises. Un policier a même fait part de "menaces" qu'il aurait reçues sur les réseaux sociaux de la part de nombreux fans.

De son côté, Tarik Andrieu s'est défendu de ces accusations en expliquant avoir été "surpris" quand un policier lui a tapé sur l'épaule. Ne souhaitant pas attirer l'attention, il a du faire face au comportement violent des agents venus le contrôler.

Côté musique, Ademo et son bras droit Nos, avec qui il forme le duo PNL, sont muets depuis la sortie de l'album Deux Frères, en 2019. En 2020, le groupe a reçu la Victoire de la musique de la création audiovisuelle pour le clip de la chanson Au DD.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image