Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Alain Delon : Pas opposé au mariage gay, mais contre l'adoption...

Alain Delon : Pas opposé au mariage gay, mais contre l'adoption...

Depuis plus d'un demi-siècle, Alain Delon incarne une certaine idée de l'idéal masculin. Virilité exacerbée et séducteur invétéré, le comédien est pour beaucoup l'homme dont les femmes rêvent. Mais ne serait-ce pas un rêve appartenant au passé ? Éléments de réponse avec l'entretien qu'Alain Delon a accordé au Figaro Magazine dans le cadre de son dossier Où sont passés les hommes...

Et le génial comédien pense avoir la réponse : "Il y en a moins parce que de plus en plus de femmes sont devenues des hommes. Les femmes se sont battues pour avoir des droits, elles ont eu ce qu'elles voulaient, très bien... Mais pourquoi aller jusqu'à se comporter comme des hommes, pourquoi vouloir leur ressembler ? Je ne comprends pas."

Celui qui retrouvera à la rentrée sa fille Anouchka pour la pièce Une journée ordinaire, qu'il a déjà jouée avec le succès qu'on lui connait, ne remet pas pour autant en cause le combat de la gent féminine pour la défense de ses droits. "Je les comprends, bien sûr, mais jusqu'à un certain point, tempère l'acteur. Il faut faire attention aux limites, aux équilibres entre hommes et femmes." Et Alain Delon de prendre en exemple les femmes soldats : "Si demain on se bat, elles se battront comme des hommes... Je ne suis pas sûr qu'elles y gagnent. En ce moment, on cherche à faire disparaître les différences alors que c'est ce qui différencie un homme d'une femme qui est beau."

Alain Delon revient également sur l'un des sujets qui a secoué la société civile ces derniers mois, le mariage homosexuel. "Les rôles sont moins définis, ils se sont parfois inversés, comme avec le congé paternité, explique-t-il. Et puis, on a l'air de sous-entendre qu'être avec quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe, c'est pareil. Ça, c'est grave ! Je ne suis pas contre le mariage gay, et je m'en fiche éperdument, mais je suis contre l'adoption des enfants. On va encore me dire que je dois m'adapter et vivre avec mon temps... Eh bien je vis très mal cette époque qui banalise ce qui est contre nature. Quitte à passer pour un vieux con, ça me choque !"

Fils de parents divorcés placé dans une famille nourricière, Alain Delon a vécu une partie de son enfance dans la cour de la prison de Fresnes avec les enfants des gardiens. Mais son statut d'homme, c'est à l'armée qu'il le doit. "Je ne serais pas ce que je suis sans l'armée, martèle-t-il. C'est elle qui m'a enseigné les valeurs nécessaires à la construction d'un homme jeune, d'un homme : le respect, la discipline, le courage..." Et Alain Delon de fustiger la baisse de l'âge de la majorité civile à 18 ans au lieu de 21, ainsi que la suppression du service militaire, véritable cadre formateur pour des générations de jeunes. "Que va devenir cette génération à laquelle on n'apprend pas à respecter l'autre, homme ou femme ?", conclut-il, amère.

Si la paternité a été un "complément" à sa formation d'homme, qu'il doit à l'armée - ce qu'il répète trois fois tout au long de son entretien- le ton change lorsqu'on lui fait remarquer que son fils Alain-Fabien, avec qui des mots très durs avaient été échangés par presse interposée, a confié qu'il était devenu homme grâce à son père. "Comme je vous l'ai dit, en ce qui me concerne, c'est l'armée qui a fait de moi un homme. A chacun de déduire ce qu'il veut", répond-il sèchement.

Et les femmes dans tout ça ? "Je dois ma vie et ma carrière aux femmes", dit-il en toute simplicité. Car après son retour de l'armée, à 22 ans, c'est auprès des femmes qu'il a tout appris. Des femmes d'un certain âge au caractère affirmé... "C'est tellement beau, une femme-femme qui ne cherche pas à gommer ce qu'elle est, raconte Alain Delon. Aujourd'hui, les femmes ont gardé des qualités féminines de façon plus dissimulée. C'est dommage car il n'y a rien de plus beau au monde qu'une femme. C'est ce que j'ai toujours pensé. Une vraie femme qui a l'air d'une femme..."

Président d'honneur du jury des Miss France, seule femme à incarner à ce jour la féminité absolue, il avoue que ce rendez-vous annuel est une véritable "bouffée d'air". Si Alain Delon se fait rare sur grand écran ces derniers temps, il se verrait tout de même bien tourner avec deux réalisatrices en particulier : "Lisa Azuelos et Maïwenn. Je le leur ai dit. Il n'y aurait sans doute pas beaucoup de différences avec le fait de tourner avec un homme. Peut-être des sentiments, qu'elles sauraient mieux me demander d'exprimer..."

L'entretien avec Alain Delon est à retrouver dans le Figaro Magazine du 19 juillet 2013

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image