Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Ashanti : Après treize ans de terreur, son harceleur enfin condamné

Ashanti : Après treize ans de terreur, son harceleur enfin condamné
Par Coline C.
La chanteuse Ashanti sortant du restaurant Craig à West Hollywood, Los Angeles le 2 décembre 2015.
15 photos
Lancer le diaporama
La chanteuse Ashanti sortant du restaurant Craig à West Hollywood, Los Angeles le 2 décembre 2015.
L'homme qui la harcelait s'était aussi attaqué à sa famille...

Après avoir terrorisé la chanteuse Ashanti pendant plus de treize ans, Devard Hurd vient d'être reconnu coupable de harcèlement par un tribunal new-yorkais vendredi 18 mars à l'issue du procès qui l'opposait à l'interprète de The Woman You Love. L'homme de 37 ans, qui croupit en prison depuis deux ans, date à laquelle il s'est fait arrêter pour avoir violé une ordonnance restrictive émise à son encontre en faveur de la chanteuse, ne devrait pas quitter sa cellule. Les journalistes du site TMZ précisent qu'il encourt encore entre un an et demi et quatre ans de prison supplémentaires. Le verdict est attendu un peu plus tard dans le mois.

Une belle victoire pour la star du R'n'B, qui n'était pas présente à l'énoncé du verdict mais qui s'est démenée tout au long du procès au cours duquel son harceleur ne l'a pas épargnée. L'homme en question, qui assurait sa propre défense, s'est montré particulièrement cruel envers la chanteuse et actrice, à qui il a rappelé les nombreux messages et autres tweets à caractère pornographique qu'il lui a envoyés. "Tu n'as cessé de m'envoyer encore et encore des choses dégoûtantes, désobligeantes et irrespectueuses après que tu es déjà allé en prison pour la même chose. Tout ce que je voulais, c'était que tu arrêtes", s'est-elle plainte.

Des lamentations qui ont laissé son stalker de marbre puisqu'il a gentiment fait remarquer qu'il lui suffisait de le bloquer sur le réseau social pour mettre un terme à tout cela. Devard Hurd, qui prétend avoir entretenu une relation amoureuse avec Ashanti, a assuré "savoir ce qu'il en est de ses pratiques sexuelles", dont il affirme avoir eu un bel aperçu. Face au silence de la star, qui s'est contentée de fermer les yeux et croiser les bras, impuissante, l'homme a continué en lui reprochant ses performances un peu trop sensuelles lorsqu'elle se donne en spectacle. "Tu fais des lap dances en concert, n'est-ce pas ? Non pas que ça me pose un problème, je souhaitais seulement le faire remarquer", a-t-il rajouté, cinglant.

Ce n'est pas la première fois qu'il s'attaque ainsi à la chanteuse puisque, dans le courant de l'année 2009, il était condamné pour harcèlement après lui avoir envoyé des photos de lui en train de se masturber sur des clichés de sa mère. Cinq ans plus tard, l'homme remettait ça en continuant à l'inonder de messages inappropriés et en posant aux côtés de Kenashia, qui n'avait aucune idée de ce à quoi ressemblait le bourreau de... sa grande soeur ! Le coup de grâce pour Ashanti, qui espère bien se débarrasser une bonne fois pour toutes de ce cinglé.

Coline Chavaroche

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image