Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Brigitte Bardot revient sur la naissance de son fils et le "mauvais timing"

Brigitte Bardot revient sur la naissance de son fils et le "mauvais timing"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Sans filtre, l'icône parle de sa relation avec son fils unique.

Maman d'un seul et unique fils, Nicolas, né le 11 janvier 1960 de son union avec le comédien Jacques Charrier, Brigitte Bardot n'a jamais caché qu'elle n'avait pas voulu de ce rôle de mère. Dans son autobiographie Initiales BB, elle admettait : "De nous deux [Jacques et elle], c'est lui qui avait la fibre maternelle." Ainsi, après leur divorce en 1962, il aura la garde de Nicolas. Les années ont passé, conflits et rancoeurs se succèdent mais un heureux événement a permis à Brigitte Bardot et à son fils de se rapprocher : elle est devenue arrière-grand-mère ! En interview pour le magazine Paris Match, elle revient sans détour sur leur relation.

"J'avais 25 ans quand Nicolas est né. Mal dans ma peau, fatiguée par les films, usée par une presse qui me pourchassait et qui, en dehors de Jours de France et Paris Match, était avec moi impitoyable. Dès lors que je n'arrivais même pas à maîtriser mon propre équilibre, j'en prenais plein la gueule. Ce n'était sûrement pas le moment d'avoir un enfant ! Je me suicidais toutes les trois minutes, je ne faisais que des conneries. Mais on ne choisit pas. Le timing était mauvais et tout le monde en a souffert. Cette situation s'est apaisée il y a quelques années. Nicolas, qui vit en Norvège, vient me voir tous les ans. J'ai aussi deux petites-filles et deux arrière-petits-enfants", confie Brigitte Bardot.

Il y a trois ans, celle qui a fait des droits des animaux le combat de sa vie avait abordé le sujet délicat de sa famille pour un numéro spécial de Nice Matin. Elle se désolait quelque peu de la barrière de la langue, qui l'empêche, entre autres, d'être plus proches de ses petites-filles vivant en Norvège. Le 27 septembre 1984, lors du mariage de Nicolas avec le top model norvégien Anne-Line Bjerkan, Brigitte Bardot n'était pas invitée. À l'époque, elle n'a vu ses deux petites-filles Anna-Camilla et Thea-Josephine qu'une fois, le 16 août 1992, lors de son mariage avec Bernard d'Ormale. "J'ai beaucoup d'affection, de tendresse, mais je n'ai pas eu de rapports corporels avec mes petites-filles. Je ne les ai pas serrées dans mes bras. Je ne les ai pas vues grandir..."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Paris Match du 18 janvier 2017

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image