Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Claudia (Koh-Lanta 2020), son abandon médical : "Je ne suis même pas tombée..."

Claudia (Koh-Lanta 2020), son abandon médical : "Je ne suis même pas tombée..."
La nouvelle saison de "Koh-Lanta" a été lancée le 21 février 2020. Claudia, jeune femme de 21 ans, a malheureusement dû écourter son aventure à cause d'une vilaine blessure à la cheville. C'est le premier abandon médical de cette saison... Contactée par "Purepeople.com", la jolie brune a accepté de répondre à quelques questions.

C'est ce qu'on appelle un passage éclair... Claudia, la benjamine de cette nouvelle saison de Koh-Lanta intitulée L'Île des héros, a été contrainte d'abandonner l'aventure dès le premier épisode. En effet, la jeune femme s'est tordu la cheville en allant chercher de l'eau. Voyant sa blessure gonfler sans aucune amélioration, la production a dû faire appel à un médecin qui a déclaré la belle inapte à concourir pendant dix jours... une nouvelle qui a signé l'abandon médical de Claudia. Interviewée par Purepeople.com, elle est revenue sur cet événement malheureux.

Vous avez fait un passage très rapide dans Koh-Lanta ! Racontez en détail comment vous êtes tombée ?

C'est la blessure la plus bête possible, d'ailleurs ce n'est même pas un truc un peu spectaculaire, c'est la faute à pas de chance. J'ai marché sur un petit caillou, j'ai glissé, ça a duré une fraction de seconde, mais ma cheville a fait une rotation vers l'intérieur et là, j'ai compris que ça n'allait pas forcément être bon. Je ne me suis jamais blessée, aucune entorse, aucune foulure, à part quelques déchirures musculaires parce que je fais énormément de sport, mais rien de bien méchant. Là, j'ai compris que ça allait être différent. Ce n'est même pas une chute parce que je ne suis pas tombée, au final, je suis restée sur mes deux jambes. C'est juste un faux mouvement qui est arrivé au mauvais moment...

Le médecin est venu vous voir, que s'est-il passé ensuite ? On vous a donné des médicaments contre la douleur ? Vous avez été auscultée à l'infirmerie ?

Je suis tout de suite allée à l'infirmerie où on a surélevé ma jambe et où on m'a mis de la glace. Tout le nécessaire a été fait, j'ai eu des antidouleurs, franchement j'ai été très bien prise en charge par l'équipe médicale.

Quand vous annonce-t-on que c'est fini pour vous ? Denis Brogniart est-il venu vous voir ?

J'ai eu plusieurs diagnostics avant. Sur le camp, on a toujours un urgentiste qui est là. Il m'a auscultée en premier et a tranché pour une foulure, mais ce n'est pas lui qui contrôle la décision finale. Ensuite, le médecin m'a auscultée à son tour et c'est Denis Brogniart qui m'a annoncé son verdict, alors qu'on était tous réunis avec les autres candidats. J'avais une entorse et, du coup, je devais quitter l'aventure sur décision médicale.

Que se passe-t-il dans votre tête à ce moment précis ?

On essaye de garder la face devant tout le monde et de ne pas s'effondrer, même si à l'intérieur, on s'écroule parce que c'est rageant, frustrant de sortir pour quelque chose comme ça. Je suis une battante dans la vie. Je n'en étais pas à ma première aventure. J'ai fait le Pérou et la Bolivie en solitaire, j'ai vécu en Nouvelle-Zélande. J'ai l'habitude de partir et de me mettre dans des situations qui me sortent de ma zone de confort et il ne m'est jamais rien arrivé. Et là... sur un truc aussi bête... il y a un profond sentiment d'amertume et d'inachevé. Koh-Lanta, c'est une aventure extraordinaire et je n'ai pu la toucher que du bout des doigts...

Koh-Lanta, c'était un rêve pour vous ?

C'était pas nécessairement un rêve, mais ça l'est devenu dans le sens où j'ai toujours aimé l'aventure. Je suis partie voyager deux ans avant mes études et, en revenant, je trouvais que tout manquait de piquant, de palpitant. C'est là que je suis tombée sur le casting de Koh-Lanta et j'ai postulé deux jours avant la fin en me disant : "Pourquoi pas moi ? Ça, ça peut être un nouveau challenge !" C'est à partir de ce moment-là que c'est vraiment devenu mon objectif.

Vos proches vous savent aventurière. Comment ont-ils réagi en apprenant la nouvelle de votre abandon médical ?

Ma maman, dont je suis très proche, m'a tout de suite dit : "C'est pas grave, c'est bête, mais je te connais, tu vas repartir !" Elle n'a pas tort, je termine mes études en juin et je pense qu'en juillet, j'ai mon sac à dos sur les épaules et je suis prête à repartir !

Comment va votre cheville aujourd'hui ? Avez-vous eu besoin de soins supplémentaires une fois arrivée en France ?

J'ai fait de la kiné et de l'ostéo. Aujourd'hui, je suis totalement remise, d'ailleurs, trois mois après mon retour en France, j'ai pu aller au Maroc pendant un mois sans aucun souci. Maintenant, tout va très bien !

Seriez-vous prête à participer à une autre saison de Koh-Lanta si on vous le proposait ?

Bien sûr ! Une fois qu'on a goûté à Koh-Lanta, on ne peut qu'adhérer et en redemander ! C'est galvanisant comme aventure et c'est quelque chose qui me correspond. Donc oui, si on me le propose à nouveau, je signe tout de suite, les yeux fermés !

Propos recueillis par Perrine Némard

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image