Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Disparition de Delphine Jubillar : le mobile du meurtre présumé avancé

Disparition de Delphine Jubillar : le mobile du meurtre présumé avancé
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
10 photos
Alors que les mois passent depuis que l'on n'a plus de traces de l'infirmière Delphine Jubillar, une annonce provoque un coup de tonnerre : l'accusation assure avoir un mobile du meurtre "limpide". Maître Mourad Battikh, avocat des proches de Delphine, l'a assuré au "Parisien", livrant les détails qu'il était en mesure de dévoiler juridiquement.

Après plus de quinze mois d'enquête, la disparition de Delphine Jubillar reste encore un mystère. Pourtant, la justice est loin de rester immobile, si l'on en croit Mourad Battikh, l'avocat de plusieurs proches de l'infirmière de Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Il s'est confié au Parisien sur les informations majeures qui permettent de structurer l'accusation. Il avance même le mobile présumé de ce qui est décrit comme un meurtre.

L'enquête n'est pas au point mort, assène maître Battikh devant la presse depuis le 1er avril 2022. L'homme de loi a été reçu avec ses clients, Didier et Élisabeth, l'oncle et la tante de Delphine Jubillar, et trois de leurs enfants, au tribunal de Toulouse par les magistrates Audrey Assemat et Coralyne Chartier chargées du dossier Jubillar. Il reste mesuré quant à ses déclarations à la presse en raison de l'instruction en cours, mais a décrit les éléments qui permettent de dessiner le mobile : "Cédric Jubillar apparaît comme un mari jaloux de manière compulsive qui voyait sa femme lui échapper. Comprenant qu'il n'y avait plus de marche arrière possible et qu'il ne pourrait jamais la reconquérir, il serait passé à l'acte."

Si les preuves matérielles manquent dans ce cas, c'est la personnalité du suspect numéro 1, père des deux enfants de Delphine Jubillar et avec qui elle était en procédure de divorce, qui braque toute l'attention. Selon les proches de la jeune femme de 33 ans, leur couple n'allait pas bien depuis des mois et faisait même chambre à part. Une description qui s'oppose à celle que Cédric faisait de son couple, assurant qu'ils partageaient encore le même lit. En détention provisoire depuis le mois de juin 2021, ses demandes de remise en liberté ont été retoquées à chaque fois.

La maman de Louis et Elyah avait opéré une transformation psychologique et physique plusieurs mois avant sa disparition, d'après le documentaire de RMC Story, réalisé avec la collaboration du journaliste du Parisien-Aujourd'hui en France Ronan Folgoas. En effet, la "nouvelle" Delphine Jubillar, née Aussaguel, voulait se reconstruire après des années de mariage éreintantes sur le long terme, une "vie de Bidochon" comme elle a pu le dire également avec des emplois du temps professionnels en décalé et des ressources financières mises à mal par l'addiction aux jeux de son mari. Elle envisageait une séparation, elle l'avait même évoqué à son entourage proche. Viendra sa rencontre, via l'application Gleeden, d'un autre homme, d'abord son confident, puis son amant : une personne à mille lieux du tempérament colérique de son époux. Un comportement qui aurait alors conduit à commettre l'irréparable d'après l'accusation.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image