Doc Gynéco : Le chanteur condamné à de la prison pour violences conjugales sur sa femme
Publié le 18 mai 2021 à 15:25
Par Camille Dubois | Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Le mardi 18 mai 2021, le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement pour le cas de Doc Gynéco, qui avait infligé des blessures à sa femme (19 jours d'ITT) au mois de mars dernier. Il avait reconnu des violences conjugales plus anciennes, durant leur 25 années de vie commune.
Doc Gynéco : Une peine de prison requise contre le chanteur pour violences conjugales
Doc Gynéco (Bruno Beausir) - Showcase de Sébastien Patoche au Théatre du Renard à Paris Doc Gynéco (Bruno Beausir) à la soirée "Elevenparis" au Badaboum à Paris. © CVS-Bellak/Bestimage Doc Gynéco - Soirée de lancement BoohooMan x Dadju à l'Institut du Monde Arabe à Paris, le 29 octobre 2019. © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis/Beswtimage Doc Gynéco - Soirée de lancement du parfum "L'Ogre" et des vins de J.M Bigard au Manko à Paris, le 28 octobre 2019. © Philippe Baldini/Bestimage Doc Gyneco - Concert du Secteur A à l'Accor Hotels Arena à Paris le 22 mai 2018. © Giancarlo Gorassini/Bestimage
La suite après la publicité

Cinq mois d'emprisonnement avec sursis et 2000 euros d'amende : voilà ce à quoi Doc Gynéco a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris. L'artiste âgé de 47 ans a été jugé à Paris le mardi 18 mai 2021, pour avoir violemment giflé et insulté sa femme au mois de mars. Cette peine est légèrement en-deçà des réquisitions du parquet, qui avait demandé en fin de matinée six mois de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel a assorti ces cinq mois d'emprisonnement d'un sursis probatoire de trois ans, durée pendant laquelle l'artiste devra respecter plusieurs obligations : notamment celle de soins et de suivre un stage sur les violences conjugales, ainsi que les interdictions de paraître au domicile de son épouse et d'entrer en contact avec elle. Des conditions précédemment demandées par l'accusation.

Bruno Beausire, de son vrai nom, a reconnu avoir giflé sa victime à quatre reprises, en plus d'insultes. Il s'agissait de son épouse depuis 25 ans, mère de ses trois enfants. Des faits ayant eu lieu le 10 mars 2021 au sein de leur domicile parisien. Les services de police avaient été contactés par une passante ayant entendu les cris depuis la rue, la fenêtre étant ouverte.

19 jours de ITT, dont 14 jours pour détresse psychologique, un oedème à l'oeil gauche et des hématomes sur le visage : la victime de Doc Gynéco était particulièrement mal en point. Pour se défendre, l'artiste évoque un "coup de sang" qui serait le "premier en 25 ans" de vie commune.

Confronté aux témoignages de celle qui partageait sa vie et de leurs deux filles qui ont elles évoqué des "violences habituelles", ainsi qu'une "emprise" du père de famille sur son épouse, Doc Gyneco avait fini par reconnaître des violences plus anciennes.

Cependant, et malgré ses déclarations, Doc Gynéco a fait machine arrière ce mardi pour le réquisitoire. "C'était qu'une fois. (...) C'était un acte isolé, Monsieur le président", a assuré à la barre Doc Gyneco, traits tirés et cheveux frisés grisonnants, après avoir demandé "pardon" à son épouse, qui a entamé une procédure de divorce.

À propos de
Mots clés
People People France Agression Couple Police Justice Prison
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Omar Sy face à la bigamie : il a grandi dans une ambiance compliquée, "face à deux femmes..."
Omar Sy face à la bigamie : il a grandi dans une ambiance compliquée, "face à deux femmes..."
25 avril 2024
"Vingt jours à saigner et à vomir" : Un joueur du PSG victime d'un virus qui l'a terrassé et lui a fait perdre 8 kilos
"Vingt jours à saigner et à vomir" : Un joueur du PSG victime d'un virus qui l'a terrassé et lui a fait perdre 8 kilos
19 mars 2024
Les articles similaires
Vahina Giocante abusée à l'âge de 5 ans par son père, elle l'a envoyé "en taule"
Vahina Giocante abusée à l'âge de 5 ans par son père, elle l'a envoyé "en taule"
21 mars 2024
Lomepal en garde à vue : une 2e plainte pour viol déposée, des "éléments déterminants" fournis par le rappeur
Lomepal en garde à vue : une 2e plainte pour viol déposée, des "éléments déterminants" fournis par le rappeur
6 mars 2024
Dernières actualités
Dernières news