Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Emmanuel Macron : Posture et expressions déroutantes durant le débat avec Marine Le Pen

Emmanuel Macron : Posture et expressions déroutantes durant le débat avec Marine Le Pen
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
17 photos
Au-delà des divergences idéologiques, politiques, sociales et économiques entre les deux protagonistes du grand débat des présidentielles ce 20 avril 2022, l'attitude de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron a été scrutée avec précision. Le président sortant a notamment dérouté avec ses mots et ses positions durant l'émission télévisée avant le second tour.

Pour la deuxième fois en cinq ans, Emmanuel Macron s'est retrouvé face à face avec Marine Le Pen pour le débat des présidentielles. Cette fois cependant, les deux protagonistes sont plus préparés, nourris par leur expérience. L'un a un mandat derrière lui, l'autre en est à sa troisième candidature et a noté les échecs de son précédent débat. Ce 20 avril 2022 devant les stars du journalisme Léa Salamé et Gilles Bouleau, ils ont donc défendu avec passion leurs idées en se distinguant sur le fond mais aussi sur la forme.

Si Marine Le Pen n'a pas voulu jouer la carte de l'offensive, elle a fait un faux départ dès les premières secondes du show et a dérouté en sortant son arme secrète pour se défendre sur ses liens avec la Russie avec un tweet imprimé sur feuille A4. Elle a remis en question les chiffres du bilan du président sortant en le qualifiant de "Mozart de la finance" et citant la polémique sur le recours aux cabinets de conseil qui a pollué sa campagne : "Je ne sais pas si c'est McKinsey qui a proposé ça..." Son ennemi politique répond alors : "Ah ça y est, je l'attendais celle-là. Vous avez mis du temps madame Le Pen."

Emmanuel Macron a choisi d'assumer les mesures et de défendre des faits concrets : "Les chiffres, ce n'est pas Gérard Majax, ce soir, madame Le Pen !", citant le célèbre magicien qui a animé plusieurs émissions de télévision populaire dans les années 1980. Il a aussi utilisé des expressions déroutantes : après le fameux poudre de perlimpinpin, il a sorti le terme méconnu "ripoliner" (dissimuler sous une apparence brillante la réalité) et un inattendu "finito".

Sur son allure, l'époux de Brigitte Macron a surpris avec sa position. Pour certains internautes, il était "avachi" et parfois "arrogant", pour d'autres, sa posture montrait à quel point il était courtois et à l'écoute de son adversaire. Il a pris soin de rebondir sur chacune des paroles de Marine Le Pen, soulignant ce qui était bien dit, vrai et faux. Une attitude qui divise mais la plaisanterie qu'il a partagée avec la cheffe du RN, provoquant ses grands sourires, montre qu'à la veille du second tour, le respect est resté de mise.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image