Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Eric Zemmour "éteint, complexé et mal fagoté" : portrait de l'étudiant qu'il a été

Eric Zemmour "éteint, complexé et mal fagoté" : portrait de l'étudiant qu'il a été
Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
14 photos
"Le Journal du dimanche" a fait le portrait de l'étudiant Eric Zemmour, bien avant sa mue en animal médiatique et politique. Un jeune homme discret qui a fait ses armes à Sciences Po, venant de banlieue parisienne, fils d'un ambulancier et d'une mère au foyer.

Si la personnalité d'Eric Zemmour divise autant qu'elle fascine, qu'en est-il du jeune étudiant qui a fait ses armes à Sciences-Po ? Le Journal du dimanche a recueilli les témoignages de ceux qui l'ont côtoyé durant sa jeunesse sur les bancs de la célèbre école. On était alors bien loin du polémiste réactionnaire et du candidat d'extrême-droite à l'élection présidentielle, âgé de 63 ans.

"Passe-muraille", "très introverti", "éteint et complexé" a dit un haut fonctionnaire qui l'a connu à Sciences-Po dans la promotion "Service Public" en 1979 et qui souhaite garder l'anonymat. "Avec ses pulls et cols de chemises pelle à tarte, il était mal fagoté et détonnait dans notre univers hyper bourgeois, au milieu des uniformes pantalon de flanelle-blazers-loden", ajoute-t-il à propos de l'arrivée du jeune étudiant issu de banlieue (Montreuil et Drancy) et d'un milieu modeste. Ses professeurs ne se souviennent pas de lui, Henri Guaino, ancienne plume de Nicolas Sarkozy, ne l'a jamais croisé, tandis que l'ex-banquier Patrick Careil, alors enseignant d'économie, nie lui avoir conseillé de faire l'ENA contrairement aux dires de l'intéressé. De son côté, François Hollande dément avoir été son maître de conférences, en dépit d'une rumeur tenace. "A moins qu'il n'ait jamais remarqué cet étudiant discret", précise le JDD.

Il y a Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines, un ancien ami qui "ne souhaite pas s'exprimer". Ou Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes - où aurait dû travailler Sarah Knafo, jeune conseillère d'Eric Zemmour actuellement en pause pour mener la campagne du candidat de Reconquête! - qui évoque "un étudiant gentil, timide et fin" dans l'ouvrage d'Etienne Girard, Le Radicalisé.

Son ancien camarade d'école Alain Chichportich ne se souvient pas de son envie de faire Sciences-Po : "Nous étions plutôt conditionnés par nos parents pour faire médecine ou droit." Dans l'établissement prestigieux, il se fait quelques amis mais ne s'intègre pas dans les associations de l'école, préférant continuer de fréquenter le club de foot de son lycée et jouer au flipper avec son "double" cousin Yves Lévy (un de ses oncles paternels a épousé une soeur de sa mère). "Notre préoccupation majeure, c'était les filles, mais la concurrence était forte", raconte un administrateur civil toujours ami du polémiste mais anonyme à cause de ses liens avec l'Etat. Il ajoute : "Il n'était pas timide, mais ne se mettait pas en avant. C'était un garçon espiègle, plein d'énergie, exceptionnellement doué, difficile à prendre en défaut sur sa formidable culture historique doté d'une qualité rare d'analyse et d'argumentation, et également de plume."

Loin de l'activiste politique d'aujourd'hui, l'Eric Zemmour des années 1980 était, selon Gérard Wolf, fédérateur "ville durable" auprès du ministère de l'Europe et des affaires étrangères, "ouvert, curieux de tout. Un type absolument charmant, avec un belle intelligence et un solide humour potache". Il sera le témoin de son mariage avec Mylène Chichportich, celle qui deviendra ensuite la mère de ses trois enfants et sa collaboratrice pour la création de sa maison d'éditions Rubempré. "J'ai été étonné qu'il me demande, je pensais qu'il devait avoir d'autres amis plus proches", dira-t-il. Aujourd'hui, ses proches sont des personnalités politico-médiatiques : Eric Naulleau ou Philippe de Villiers, avec qui il vient de faire un déplacement en Arménie. Eric Zemmour a enterré le jeune étudiant.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image